Retour avec un ensemble de cordes sur les 30 ans de conflits qui ont marqué la cour d'Angleterre au XVIIe siècle
FANTAISIES ROYALES 1630-1660
Au temps des Guerres des trois Royaumes

Au temps des Guerres des trois Royaumes (“The Wars of the three Kingdoms”), du conflit avec le Scottish National Covenant (1630) à la Restauration de la Monarchie (1660).

L'histoire du Royaume-Uni a connu bien des vicissitudes et au XVIIe siècle, des conflits entre les royaumes d’Angleterre, d’Ecosse et d’Irlande qui se trouvaient sous l’autorité d’un même monarque, apparurent à tour de rôle pour des raisons diverses, quoique souvent religieuses. Pour ce concert, avec le « Consort de Violes » nous évoquerons la courte période de trente ans connue sous le nom de « Guerres des Trois Royaumes ».
Pour résumer ce que fut cette période, il faut faire appel à un peu d’histoire : les guerres des Trois Royaumes (connues en anglais comme The Wars of the Three Kingdoms ou Wars of the Three Nations) désignent une série imbriquée de conflits qui se déroulèrent en Angleterre, en Écosse et en Irlande entre 1630 et 1660. La fin du XVIe siècle et le début du XVIIe furent les témoins d’une union forcée entre ces trois royaumes qui n’avaient pas toujours connu des destins communs. Les difficultés concernaient les religions (l’anglicanisme, le catholicisme, le Puritanisme ou Presbytérianisme) : la religion devait-elle être imposée par le souverain ou au contraire choisie librement par chacun ? Elles concernaient aussi la politique et les sentiments nationaux : le contrôle du roi par les parlements, principalement dans les domaines fiscaux et militaires mais aussi les pouvoirs nationaux des différents royaumes. Certains historiens y ont vu une crise générale européenne, dictée par une rébellion contre le centralisme de monarques absolus, car d’autres pays en Europe connurent à la même période le même genre de difficultés : la Fronde en France, les rébellions catalanes et portugaises en Espagne. Pour Jacques Ier d’Angleterre (Jacques VI d’Ecosse) et plus encore son successeur Charles Ier, qui prétendaient à cette union des trois royaumes et à l’uniformité religieuse, gouverner s’avéra difficile. En effet, si l’Angleterre avait admis d’avoir sa propre église instaurée par Henri VIII (l’Eglise anglicane) l’Irlande était très majoritairement catholique tandis que l’Ecosse avec le Scottish National Covenant était dans son ensemble presbytérienne, religion reconnue officiellement par son parlement. De 1639 à 1651, une série de guerres ravagea les territoires de ces trois nations. Le roi Charles Ier dut faire face à une véritable guerre civile. Il fut exécuté et les parlementaires dirigés par Oliver Cromwell, instaurèrent une république qui vira rapidement à la dictature militaire. Ils envahirent l’Irlande puis l’Ecosse, et les trois royaumes furent regroupés dans un état unitaire : le Commonwealth de l’Angleterre. Après de nombreux épisodes belliqueux et violents, après la mort de Cromwell et la Restauration de la Monarchie, les problèmes à l’origine de ces guerres (religion, pouvoirs du Parlement, et relations entre les trois royaumes) ne furent pas résolus, juste différés, et de nouveaux combats reprirent sur les mêmes thèmes lors de la Glorieuse Révolution de 1688.


Distribution

  • Date 19 juillet 2014
  • Durée 1h 20min
  • Production Karl More Productions
  • Réalisation Benjamin Bleton
  • Hespèrion XXI Jordi Savall, dessus de viole / Philippe Pierlot, dessus et basse de viole / Sergi Casademunt, taille de viole / Lorenz Duftschmid, basse de viole / Xavier Puertas, violone / Dani Espasa, orgue & clavecin