Enregistrement entre amis pour le Quatuor Debussy et le compositeur Marc Mellits

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 10/11/2016 à 16H48
Le Quatuor Debussy et Marc Mellits réunis le temps d'un enregistrement.

Le Quatuor Debussy et Marc Mellits réunis le temps d'un enregistrement.

© France3 / Culturebox

Il est l’un des compositeurs contemporains les plus joués aux Etats-Unis. Eux, forment l’un des quatuors les plus renommés d’Europe. Entre Marc Mellits et le Quatuor Debussy c’est une amitié artistique qui date de plusieurs années. C’est donc tout naturellement que le maestro américain est venu assister en Ardèche à l’enregistrement d’un album que lui consacre le quatuor.

Reportage : V. Fize / N. Ferro / D. Digard / A-S. Saboureau
 
En un quart de siècle d’existence, le Quatuor Debussy s’est taillé une sacrée réputation sur la scène internationale. Révélé au grand public notamment grâce à une Victoire de la musique obtenue en 1996, ces aventuriers du Classique n’hésitent pas à s’aventurer en terre inconnue. La danse, le cirque, le théâtre : les quatre musiciens (Christophe Collette, Marc Vieillefon, Vincent Deprecq et Cédric Conchon) ne s’interdisent aucune expérience.
 
C’est peut-être ce côté "expérimental" qui a séduit Marc Mellits. Reconnu comme l’un des musiciens les plus doués de sa génération, le compositeur américain aime briser les codes. Instinctif, passionné, la musique de Mellits s’inspire du courant minimaliste qui a vu le jour dans les années 60 aux Etats-Unis, mais est aussi fortement influencée par le rock.
Un compositeur bien de son temps au répertoire du Quatuor Debussy depuis plusieurs années.
Marc Mellits à la baguette.

Marc Mellits à la baguette.

© France 3 / Culturebox
En 2012, le quatuor invite le compositeur au festival qu’il organise chaque été en Ardèche. Le coup de foudre est immédiat et réciproque. C’est donc tout naturellement que Marc Mellits est venu à assister à l’enregistrement de l’album qu’a décidé de lui consacrer le Quatuor Debussy. Quatre jours d’enregistrement et d’échanges dans la crypte de la très belle église de Lagorce. Le compositeur s’est avoué bluffé par l’interprétation de ses partitions par les musiciens français. "They get it", s’est-il-exclamé, "Ils ont tout compris !". Voilà qui est de bon augure concernant la qualité de l’album en préparation qui devrait sortir l’année prochaine chez Evidence Classics.