Dix jours "d'Orchestres en fête" pour ouvrir davantage le classique au public

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 23/03/2015 à 16H08
L'Orchestre de chambre de Paris, ici photographié à la Philharmonie de Paris, sera partie prenante des manifestations "d'Orchestres en fête".

L'Orchestre de chambre de Paris, ici photographié à la Philharmonie de Paris, sera partie prenante des manifestations "d'Orchestres en fête".

© Jean-Baptiste Millot.

Une trentaine d'orchestres permanents auront ouvert leurs portes au public pendant dix jours à l'occasion de l'opération "Orchestres en fête", avec un week-end en forme de "feu d'artifice" final à la nouvelle Philharmonie de Paris, ce samedi et dimanche. Cette 7e édition "d'Orchestres en fête" est parrainée par la styliste Agnès B.

"Orchestres en fête" 2015 © C. Beck
Cette opération est l'occasion d'ouvrir les salles de concert et de répétition, d'organiser des ateliers, des quiz musicaux, voire de jouer hors les murs, dans les cafés ou les gares.

Rencontres ludiques avec les orchestres

Une dizaine de formations (Lyon, Lille, Rouen, orchestres de Franche-Comté ou de Bretagne etc.) se donnent rendez-vous à la Philharmonie pour un programme très varié, de la comédie musicale (Un Américain à Paris) à la musique contemporaine (Pascal Dusapin). L'orchestre de Chambre de Paris organise un quiz musical le samedi 28 mars au matin : le public est invité à écouter l'orchestre et à répondre à une série de questions.
L'Orchestre de Franche Comté en 2011

L'Orchestre de Franche Comté en 2011

© BRINGARD Denis / hemis.fr
"Orchestres en fête" a été créé en 2008 par l'Association française des orchestres, qui représente 42 orchestres et ensembles, dont 29 orchestres permanents, soit 3000 musiciens. La saison passée, les orchestres ont rassemblé 2,5 millions de spectateurs.

Une nécessité pour la musique classique, aujourd'hui menacée par le vieillissement accru de son auditoire

La musique classique, confrontée au vieillissement des spectateurs, cherche de nouveaux formats comme les concerts pour les familles ou les jeux musicaux pour séduire un public différent. L'âge médian du public du classique en France est passé de 36 ans en 1981 à 61 ans aujourd'hui, selon une étude de l'Université de Limoges.

Le programme complet sur orchestresenfete.com et philharmoniedeparis.fr