Discours politiques et piano au festival Piano à Riom

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 02/07/2015 à 15H31
François-René Duchâble et Alain Carré - Piano à Riom 2015

François-René Duchâble et Alain Carré - Piano à Riom 2015

© France 3

Allier de grands et beaux discours politiques et piano, c’est le pari ambitieux - et réussi - de François-René Duchâble et Alain Carré au festival Piano à Riom (Puy-de-Dôme). Les textes qu’ils ont choisi vont de Jésus à Nelson Mandela. Piano et textes se sont répondus et enrichis au cours d’une soirée particulièrement réussie.

Reportage : Fatima Khiati, Olivier Lopez et Quentin Maury
François-René Duchâble continue d’explorer avec son piano les chemins de traverse et les pistes inconnues. Ami depuis vingt ans avec le comédien Alain Carré, ils ont monté ensemble un spectacle qui aurait pu se révéler improbable : allier au cours d’une même soirée de grands textes politiques à des pièces de piano. L’un et l’autre s’enrichissant mutuellement pour inciter à la réflexion.
Piano et textes, une ambiance propice à la réflexion

Piano et textes, une ambiance propice à la réflexion

© France 3
Les textes vont de propos attribués à Jésus à des discours de Victor Hugo, Charles de Gaulle, John Kennedy dans son discours de Berlin ("Ich bin ein Berliner") ou Nelson Mandela. Une fois les textes et les partitions choisis en commun, chacun travaille de son côté. Puis de nouveau, ils se retrouvent pour affiner l’ensemble. Faire entrer le piano sur la fin d’un texte doit être rigoureusement précis tout comme la reprise d’un discours après un moment musical.
Alain Carré, comédien et metteur en scène

Alain Carré, comédien et metteur en scène

© France 3
Alain Carré qui signe la mise en scène explique la différence d’approche d’un texte politique en termes d’art oratoire et d'éloquence: "l’homme politique, dit-il, insiste toujours sur la première syllabe d’un mot pour bien le faire ressortir à destination d’un public à conquérir, le comédien insiste lui sur la dernière syllabe. Il est à la recherche de la musicalité du texte. Et il en est de très beaux…

En 2014, le festival Piano à Riom avait accueilli 2.000 personnes. Il espère naturellement faire mieux cette année. 
Le festival dure jusqu’au 10 juillet.