Décès du grand violoncelliste hongrois Janos Starker

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 29/04/2013 à 17H19
Janos Starker

Janos Starker

© DR

Le violoncelliste et professeur hongrois Janos Starker, naturalisé américain, considéré comme l'un des plus grands artistes de sa spécialité au XXème siècle, est décédé dimanche à l'âge de 88 ans dans l'Indiana (Etats-Unis) où il résidait, a annoncé lundi le Théâtre de la Ville à Paris qui l'a accueilli à plusieurs reprises.

"Aristocrate du violoncelle et immense musicien (...) il nous laisse des disques mythiques et des élèves sur toute la planète", dit de lui le violoniste français Renaud Capuçon dans un tweet-hommage.

 Reconnu comme un maître incontestable et l'un des meilleurs professeurs de sa discipline, il a formé nombre de soliste renommés dont Marc Coppey, Raphaël Pidoux ou Lluis Claret.
 
Bach Cello Suite 3 I. Prelude
Né le 5 juillet 1924, Janos Starker a débuté le violoncelle à l'âge de six ans, en enfant prodige, et suivi l'enseignement de l'Académie de musique Franz-Liszt de Budapest où travaillait Bartók avant de rejoindre l'orchestre philharmonique et l'orchestre de l'Opéra de Budapest, où il devient premier violoncelle. Durant la Seconde Guerre mondiale, il perd presque tous ses proches, exterminés durant la Shoah.

Il rejoint les Etats-Unis en 1948 et joue pour différentes formations dont l'Orchestre symphonique de Dallas, l'orchestre du Metropolitan Opera, puis l'Orchestre symphonique de Chicago. Il enseigne à partir de 1958 à l'école de musique de l'Université d'Indiana, à Bloomington et dirige nombre de master classes à travers le monde. Il était ami du pianiste György Sebök, Juif hongrois comme lui, décédé en 1999, qui enseignait dans la même université et avec lequel il s'est produit et a enregistré nombre de disques.

Le Théâtre de la Ville a accueilli Janos Starker une dizaine de fois entre 1989 et 2000 ainsi que le duo qu'il formait avec Sebök.