Crise du disque : harmonia mundi ferme 15 boutiques et supprime 38 emplois

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/02/2013 à 18H38
harmonia mundi s'est principalement construite autour de la musique 
	classique

harmonia mundi s'est principalement construite autour de la musique 

classique

© AFP/PHOTONONSTOP

Basé à Arles, l'éditeur et distributeur de musique classique harmonia mundi va fermer 15 boutiques, sur une trentaine et supprimer 38 emplois sur 171 en France.

"Malheureusement, l'évolution du marché, la fermeture des magasins spécialisés et le tournant de plus en plus accentué vers la vente dématérialisée nous atteignent aujourd'hui", indique la maison fondée en 1958. "La chute du marché du disque (-71% en 11 ans), les changements de comportements des consommateurs (téléchargement, achat en ligne) ne nous permettent plus de préserver notre équilibre financier avec notre organisation actuelle", indique le communiqué.
 
Le chiffre d'affaires (39,7 millions d'euros) a baissé de 9% au cours des deux dernières années. Un plan social, soumis mardi au comité d'entreprise, prévoit la suppression de 38 emplois, dont 28 correspondent à la fermeture de la moitié des boutiques harmonia mundi en France. Seul le secteur disque est touché. La société a également une activité de distribution de livres qu'elle entend poursuivre grâce à des contrats avec des éditeurs spécialisés.

harmonia mundi s'est principalement construite autour de la musique classique, mais possède également des labels jazz et musique du monde (Jazz Village, World Village, Chant du Monde, Discographe). La société a des filiales à Los Angeles, Londres, Heidelberg (Allemagne), Barcelone, La Haye, Anvers et Zürich, qui ne sont pas touchées par le plan.