Caracas annule la tournée du chef d'orchestre vénézuélien Gustavo Dudamel

Par @Culturebox
Publié le 22/08/2017 à 09H31
Le chef d'orchestre vénézuélien Gustavo Dudamel (2017)

Le chef d'orchestre vénézuélien Gustavo Dudamel (2017)

© HERBERT NEUBAUER / APA / AFP

Le chef d'orchestre vénézuélien Gustavo Dudamel, directeur du philharmonique de Los Angeles, qui dirige également l'orchestre symphonique vénézuélien Simon Bolivar, a indiqué lundi que sa tournée avec l'orchestre national de la Jeunesse, un programme phare du gouvernement de Caracas, avait été annulée

Appel à la démocratie

Originaire du Venezuela où il a lui-même reçu l'enseignement musical public de son pays, Gustavo Dudamel a affirmé que cette décision, qui a suivi des critiques du président Nicolas Maduro, lui "brisait le cœur". "Mon rêve de jouer avec ces merveilleux jeunes musiciens ne peut se réaliser. Cette fois-ci", a-t-il ajouté sur Twitter.

Dans ses premiers commentaires sur la crise politique qui secoue sa patrie d'origine, le maestro avait averti en avril que le Venezuela risquait "un conflit fratricide" et appelait le gouvernement à "écouter le peuple". "Des solutions immédiates sont nécessaires (...), ouvrir les portes au jeu démocratique le plus sain et exemplaire", exhortait le chef d’orchestre de 36 ans dans une vidéo postée sur Twitter. "Que Dieu vous pardonne de vous laisser avoir ainsi", a répliqué le président Maduro.
Gustavo Dudamel dirige "Batuque" de Oscar Lorenzo Fernández

Critiques contre la Constituante

Gustavo Dudamel a de nouveau publié un éditorial dans les quotidiens américain New York Times et espagnol El Pais, cette fois-ci pour critiquer l'Assemblée constituante formée par le président Maduro.

Le président s'est cette fois présenté à la télévision pour dénigrer M. Dudamel, l'attaquant sur le fait de vivre à l'étranger pendant que son pays s'enfonce dans la crise. "Je ne vis pas à l'étranger. Aucun de nous ne vit à l'étranger, à Madrid ou Los Angeles", a admonesté Maduro, ajoutant: "Où habitons-nous ? Au Venezuela et nous devons travailler pour les vénézuéliens".

Aucune raison n'a été donnée pour justifier l'annulation de la tournée qui devait traverser quatre villes (Washington, Chicago, Los Angeles et San Francisco) en septembre, alors que 180 musiciens ont répété pendant trois mois.

"Nous allons continuer à nous battre pour un meilleur Venezuela et un meilleur monde", a encore tweeté M. Dudamel.

Les opposants de M. Maduro demandent sa démission face aux pénuries et à la grave crise économique que traverse le pays. Près de 130 personnes ont été tuées cette année lors de manifestations anti-gouvernementales.

L'Assemblée constituante, acquise à Nicolas Maduro et qui devait théoriquement être temporaire pour rédiger une nouvelle constitution, a confisqué la plupart des pouvoirs du Parlement dominé par l'opposition et va dorénavant légiférer sur des domaines comme la sécurité, l'économie ou les finances.