Les Arts Florissants présentent un programme d'airs de cour du baroque français.

Les Arts Florissants ont accordé, depuis leur naissance, une place centrale au genre de l’air de cour, tant au concert qu’au disque.

Dès la deuxième moitié du XVIe siècle, l’air de cour connut une politique de diffusion importante (imprimerie Ballard) et de production considérable en France et à l’étranger. Il connut un véritable âge d’or sous Louis XIII (1610-1660), la régence d’Anne d'Autriche (1643-1651) et le début du règne de Louis XIV. Genre d’origine populaire (le vaudeville), l’air de cour a été adopté par les milieux mondains pour chanter toutes sortes de poèmes, des plus sérieux aux plus grivois en passant par les chansons à boire ou à danser, les airs spirituels, les psaumes en français, etc. Basé sur un strophisme musical simple, l’air de cour adopte peu à peu une facture plus élaborée. Grâce à Michel Lambert (1610-1696) – maître de musique de la chambre du roi de 1661 à sa mort – et à ses airs gravés sur plaques de cuivre en 1660, une évolution importante eut lieu grâce au procédé nouveau de la gravure qui permettait de noter les ornementations issues du développement de l’art vocal. L’importance est donnée aux voix solistes soutenues par la basse continue, aux dialogues ou récits qui s’inspirent des nouvelles formes dramatiques en émergence comme la tragédie en musique ou la comédie-ballet.
Le programme de ce concert est centré sur certains des plus beaux airs de Lambert, dont un premier recueil d’Airs et Récits à quatre ou cinq voix sort aux Éditions des Abbesses dans la collection « Les Arts Florissants » dirigée par William Christie, parallèlement à la tournée de concerts. Deux compositeurs autour de Lambert seront mis à l’honneur dans ce programme : Joseph Chabanceau de La Barre (1633-1678), organiste de la Chapelle du roi et Honoré d’Ambruys (actif dans la deuxième moitié du XVIIe siècle et disciple de Lambert), maître de musique de la reine Marie-Thérèse.

Programme :

Michel Lambert
D'un feu secret je me sens consumer / Le repos, l'ombre et le silence / Ah, qui voudrait désormais s'engager / Il faut mourir plutôt que de changer
François Couperin
Épitaphe d’un paresseux / Les Pellerines
Michel Lambert
Iris n’est plus / Bien que l'amour fasse toute ma peine
Joseph Chabanceau De La Barre
Quand une âme est bien atteinte
Marc-Antoine Charpentier
Intermède nouveau du Mariage forcé

Entracte


Michel Lambert
Chantez petits oiseaux dans la saison nouvelle / Pour vos beaux yeux, Iris mon amour est extrême / Que d'amants séparés languissent nuit et jour
Honoré D'Ambruys
Le doux silence de nos bois
Marc-Antoine Charpentier
Ayant bu du vin clairet / Auprès du feu / Beaux petits yeux d'écarlate
Michel Lambert
Jugez de ma douleur en ces tristes adieux / Il est vrai, l'amour est charmant /Tout l'univers obéit à l'amour

Distribution

  • Date 20 décembre 2013
  • Durée 2h
  • Production CLC Productions – Arts Florissants
  • Réalisation Isabelle Soulard
  • Chef d'orchestre William Christie
  • Orchestre Les Arts Florissants
  • Musiciens Emmanuelle de Negri - dessus / Anna Reinhold - bas-dessus / Cyril Auvity - haute-contre / Marc Mauillon - basse taille / Lisandro Abadie - basse / Florence Malgoire - violon / Tami Troman - violon / Myriam Rignol - viole de gambe / Thomas Dunford - théorbe
A lire aussi

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !