La Passion selon saint Marc de Johann Sebastian Bach par Le Concert Étranger et Itay Jedlin

Une Passion dont les partitions ont mystérieusement disparu avec le temps, ressuscitée en 2008 par l'intermédiaire d'un livret découvert à Saint Petersbourg, révélant de nouvelles informations sur son interprétation. Une reconstitution minutieuse et fidèle par Le Concert Étranger et Itay Jedlin.

Mythes et Mystères, thème de l'édition 2015 : une Passion dont les partitions ont disparu 
L'histoire de cette Passion, troisième des oratorios de Bach de ce nom nous étant parvenus (avec la Saint Matthieu et la Saint Marc), s'accorde parfaitement avec le thème de la 36e édition du Festival d'Ambronay : elle est chargée de mystères. Les études historiques montrent qu'elle a été donnée deux fois au moins, dans la première moitié du XVIIIe siècle, mais les partitions ont disparu après la mort de Johann Sebastian Bach et dans les bombardements de 1945.

La version du Concert Étranger et de Itay Jedlin
Jean-Sébastien Bach avait rassemblé plusieurs de ses œuvres dans cette partition et fait le lien entre toutes avec des récitatifs et choeurs, pour constituer une Passion. Celle-ci fut donnée pour la première fois en 1731. Un grand nombre de reconstitutions ont été faites sur cette base. En 2008, un livret a été décvouvert à Saint-Pétersbourg révélant que l’œuvre a été reprise et enrichie en 1744. C'est cette version qui a été choisie pour ce concert au Festival d'Ambronay : le récit évangélique a été intégralement réécrit par l'organiste Freddy Eichelberger, ami d'Itay Jedlin. Celui-ci a composé les récits manquants et repris deux airs extraits de cantates écrites précedemment par Bach. 

Le Concert Étranger et Itay Jedlin
Créé par Itay Jedlin en 2006, le Concert Étranger réunit de jeunes musiciens de Paris, Athènes, Montréal, La Havane, Tokyo et Jérusalem qui partagent la même passion pour la musique baroque et s'attachent à livrer des interprétations fidèles du répertoire baroque, soutenues par des recherches musicologiques.

Le public participe !
Dans cette version, Itay Jedlin a pris le parti de renouer avec la tradition liturgique de Leipzig, à l'époque les chorales étaient chantés par l'assemblée. 

Le Concert Étranger et Itay Jedlin dans la Passion selon Saint Jean de Bach

Passion selon saint Marc par le Concert Étranger, Festival d'Ambronay 2015 Passion selon saint Marc par le Concert Étranger, Festival d'Ambronay 2015

Distribution

  • Date 25 septembre 2015
  • Durée 2h 9min
  • Production Ozango Productions
  • Réalisation Olivier Simonnet
  • Compositeur Jean-Sébastien Bach
  • Chef d'orchestre Itay Jedlin
  • Orchestre Le Concert étranger
  • Choeur Le Concert étranger
  • Musiciens Olivier Briand, Tiphaine Coquempot, Patrizio Germone, Sayaka Shinoda – violons Marta Paramo – alto Mathurin Matharel – violoncelle Antoine Sobczak – contrebasse Andreas Linos, Marie-Suzanne de Loye – violes Bruno Helstroffer – théorbe Anne Thivierge, Jacques-Antoine Bresch – traversos / Shai Kribus, Xavier Miquel – hautbois / Jean-Luc Ho – clavecin / Anne-Marie Blondel – orgue /
  • Auteurs Reconstitution à partir du livret de 1744, réalisée par Freddy Eichelberger, Laurent Guillo et Itay Jedlin
  • Solistes Vincent Lièvre-Picard – ténor /  (Évangéliste) Hasnaa Bennani, Agnes Zsigovics – sopranos / Lucile Richardot, Jan Börner – altos / Jeffrey Thompson, David Munderloh – ténors / Nicolas Brooymans, Lisandro Abadie – basses /  (Jésus) Stefan Früh – chantre /