«La tragédie de l’être humain est qu’il ne sait pas apprendre de son histoire », soupire Jordi Savall.

Le musicien catalan, dont les subtiles sonorités à la viole de gambe ont été révélées au grand public dans le film « Tous les matins du monde » (Alain Corneau, 1991), poursuit sa « réflexion musicale sur les conflits », selon ses mots. 
Le réalisateur Benjamin Bleton rend hommage au travail pour la Paix de Jordi Savall et dresse un portrait intime de cet immense artiste.
Jordi Savall souhaite en effet nous délivrer un message de paix, transmis aussi bien par des musiques d'époques, de contrées et de traditions différentes. Depuis toujours, Jordi Savall est ouvert aux cultures et aux modes de pensée non occidentaux. Son travail sur les musiques anciennes s'est toujours nourri des échanges et des interractions entre l'Orient, l'Asie et l'Occident. Jordi Savall nous offre dans ce documentaire un panorama de musiques pour la paix, de musiques issues de répertoires anciens ou baroques, mais aussi de répertoires populaires. A cette trame viennent se greffer des chants sépharades, et quelques pièces instrumentales. Il nous amène à une réflexion sur la paix prenant sa source dans plusieurs traditions culturelles et religieuses.          

Distribution

  • Date 20 octobre 2014
  • Durée 55min
  • Production Karl More Productions - Fondation CIMA
  • Réalisation Benjamin Bleton
A lire aussi