14 juillet, jour de La Marseillaise

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 12/07/2013 à 14H25
Née en 1792 à Strasbourg, la Marseillaise esty l'hymne officiel de la République Française depuis 1879

Née en 1792 à Strasbourg, la Marseillaise esty l'hymne officiel de la République Française depuis 1879

© France 3 / Culturebox

Hymne officiel de la République, La Marseillaise est née en 1792. Elle était à l’origine destinée à entraîner les armées de la Révolution contre l‘ennemi autrichien. Elle fut décrétée hymne national le 14 juillet 1795

Reportage : D.Wolfrom, F.Faure, P.Fremont
 
 
 
1792, la patrie est en danger. L’ennemi autrichien est aux frontières de l’Est. A Strasbourg, les Armées de la Révolution se massent pour le refouler. Le maire de Strasbourg demande alors à un officier du génie, rencontré dans une loge maçonnique, de composer un chant de guerre destiné à entraîner au combats ces armées.
Claude Rouget de Lisle, âgé de 32 ans se met au travail et écrit « le chant de marche des armées du Rhin ».
 
La Marseillaise de Jean Renoir
Ce chant aurait pu en rester là et même terminer dans l’oubli s’il n’était arrivé par des moyens inconnus (peut-être des voyageurs) jusque dans la région de Montpellier. Là, un médecin, le docteur François Mireur, qui coordonnait le départ des Volontaires du Midi vers Strasbourg avait entonné cet hymne lors d’un banquet. Dans l’effervescence du départ, ce chant enthousiasme les Volontaires qui le chanteront à tue-tête tout au long de leur marche vers l’Alsace. Cet enthousiasme guerrier transformera vite le Chant des armées du Rhin en « Marseillaise »
La Marseillaise de Gounod au répertoire des choeurs de l'Armée françqie
Décrété hymne national en 1795, La Marseillaise sera abandonnée en 1804, sous l’Empire pour réapparaitre en 1830 mais elle ne retrouvera sa place officielle qu’avec l’avènement de la III ème République en 1879. L’article 2 de la Constitution de 1958 confirme son statut d’Hymne national.
Avec "Aux armes etc", Serge Gainsbourg crée le scandale
Au cours de son septennat, le président Valéry Giscard d’Estaing en fera ralentir le rythme pour lui redonner son tempo initial.
Souvent contestée pour la teneur jugée trop guerrière voire violente et même sanguinaire de certains couplets, la Marseillaise  a souvent été détournée.
Les Beatles l’ont adaptée comme introduction d’ « All you need is love ». Mais la version la plus décriée fut sans conteste celle de Serge Gainsbourg transformée en reggae dans « Aux armes, etc… »