Le claveciniste Jean Rondeau redonne vie à la dynastie des Bach

Par @Culturebox
Mis à jour le 22/03/2017 à 12H10, publié le 22/03/2017 à 11H55
Jean Rondeau en répétition au TAP

Jean Rondeau en répétition au TAP

© France 3 / Culturebox

On dit de lui qu’il est un prodige. Jean Rondeau est en tout cas l’un des clavecinistes les plus doués de sa génération. Victoire de la musique classique en 2015, le tout jeune musicien (il n’a pas encore 26 ans !) vient de sortir un troisième album "Dynastie" (Erato) consacré à la famille Bach. Actuellement en tournée internationale, il était ce mardi 21 mars en concert au TAP de Poitiers.

Reportage : J. Sousa / S. Bourin / M. Sitaud
Dans la famille Bach, je demande le père, Johann Sebastian. Mais aussi les fils : Wilhelm Friedeman, Carl Philipp Emanuel et Johann Christian. Parmi la très nombreuse progéniture (20 enfants !) qu’a engendrée Johann Sebastian Bach, quatre de ses fils ont suivi la carrière musicale de leur père. Une dynastie qui a inspiré Jean Rondeau pour son troisième opus paru le 10 mars derniers chez Erato.
 
Pochette disque Dynastie - Jean Rondeau

Dans l’ombre du père et de son génie baroque, les fils ont cependant réussi à marquer leur temps en annonçant notamment les prémices de l’ère symphonique et romantique de la fin du XVIIe siècle. C’est cette histoire de transmission mais aussi d’émancipation à laquelle le jeune claveciniste s’est intéressé. Son interprétation des concertos pour orchestre et clavier des Bach père et fils raconte cette histoire, ce dialogue intergénérationnel plein d’émotion. Une émotion, un toucher à la fois empreint de légèreté et de force qui – avec son look "baroque’n’roll" - sont la marque de fabrique de Jean Rondeau .
 
Formé au Conservatoire national supérieur de Paris, ce touche à tout de génie (il s’est formé au clavecin, à la basse continue, au piano, au jazz, à l’impro ou à l’écriture !)  a rapidement accumulé les distinctions : premier prix du Concours international de musique ancienne de Bruges à 21 ans à peine, il est couronné Révélation soliste de l’année aux Victoires de la musique classique 2015. Une carrière déjà bien remplie qui le mène aux quatre coins du monde : après le TAP (Théâtre auditorium de Poitiers) où il a enregistré l'album "Dynastie", Jean Rondeau sera à Paris le 26 mars avant Hong-Kong et le Japon, début avril.