"La petite renarde rusée" brise ses chaînes à l'Orchestre national du Rhin

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2016 à 09H25, publié le 09/12/2016 à 17H22
"La petite renarde Rusée"  présenté à l'Opéra national de Strasbourg Jusqu'au 23 décembre

"La petite renarde Rusée"  présenté à l'Opéra national de Strasbourg Jusqu'au 23 décembre

© France 3

L'Orchestre National du Rhin présente "La petite renarde rusée", à partir du 11 décembre et jusqu'au 23 décembre. Cet opéra du tchèque, Leoš Janáček, raconte l'histoire d'une petite renarde qui refuse de se laisser apprivoiser.

"La petite renarde rusée" est donc de retour à l'orchestre national du Rhin. Cet opéra en 3 actes de Leoš Janáček, adapté d'une nouvelle du poète tchèque Rudolf Tesnohlidek, avait déjà été joué ici durant la saison 2012-2013. Ce conte enchanté et naturaliste reconte l'histoire d'une petite renarde, qu'un garde-chasse tente de domestiquer. L'animal parvient à s'échapper dans la nature, tombe amoureux d'un renard, fait des petits et meurt sous les balles d'un chasseur. Cette création est considérée comme l'une des plus belles de l'Opéra de Strasbourg. "Je voulais reprendre une des plus belles réussites" explique Marc Clémeur, le directeur de l'Opéra qui quittera ses fonctions en septembre prochain. 

Répétition générale 

En attendant la première représentation du 11 décembre 2016, l'heure est aux dernières répétitions à l'Orchestre national du Rhin. Les artistes peaufinent leurs rôles... "J'ai regardé des renards sur internet pour voir comment ils bougeaient. Il y a quelque chose d'enfantin, comme des souvenirs d'enfance quand on jouait à interpréter des animaux. Ca m'est venu assez naturellement même si ça a été un peu dur pour les muscles des jambes comme je ne fais pas de sport", explique avec humour Sophie Marilley, qui joue le rôle du Renard.

Un conte initiatique

Dans cet opéra les hommes et les animaux sont placés au même niveau. Ils communiquent et ont tous des sentiments. C'est "un monde où les animaux chantent avec les hommes. Amour et mort sont au rendez-vous de ce conte initiatique moins naïf qu’il n’y paraît", peut-on lire sur le site internet de l'Orchestre national du Rhin


"La petite renarde rusée" n'a rien d'un conte de Noël. Ce chef-d'oeuvre devrait toutefois vous enchanter...