Nouveau venu au festival de la Chaise-Dieu, l'ensemble Caravansérail joue les six Concertos Brandbourgeois de Bach

Par @Culturebox
Mis à jour le 23/08/2017 à 19H56, publié le 23/08/2017 à 17H39
Caravanserail a fait son baptême à la Chaise-Dieu

Caravanserail a fait son baptême à la Chaise-Dieu

© France 3 / Culturebox

Pour cette 51e édition du festival de La Chaise-Dieu, plusieurs jeunes chefs d'orchestres et ensembles viennent faire leur baptême du feu. Parmi eux, l'ensemble Caravansérail mené par le chef d'orchestre de 39 ans, Bertrand Cuiller. Avec sa formation, il a interprété les six Concertos Brandbourgeois de Bach.


France 3 Auvergne G. Rivollier / E. Brot-Monnier / S. Vinot / F. Aussourd / M. Canuto

Un orchestre spécialement conçu pour l'occasion

En 2014, Bertrand Cuiller crée le Caravansérail, un ensemble destiné à jouer de la musique baroque. Pour Rachel Redmond, soprano de l'ensemble, l'une des richesses de ce collectif est "la grande liberté accordée à chacun pour affirmer son identité." Le choix de la musique de Bach est arrivé tout naturellement pour Bertrand car "c'est une musique que l'on a pas l'habitude d'entendre en France. Surtout, elle permet de montrer une grande variété d'instrumentarium".

J'ai constitué l'équipe en fonction de la musique, comme je fais toujours pour chaque programme de Caravansérail. J'ai choisi des gens qui ont des affinités particulières avec Bach et aussi qui sont capables de défendre ça en tant que solistes.

Bertrand Cuiller, chef d'orchestre du Caravansérail

Une musique pour clavecin

Né dans une famille de musiciens, Bertrand Cuiller a commencé le clavecin dès ses huit ans avant de se passionner pour les sonorités du cor baroque et moderne. En 1998, il remporte à 19 ans le troisième prix du concours international de clavecin à Bruges. Ancien élève de Piere Hantaï et de Christophe Rousset, véritables références du claveciin, il se consacre aux divers répertoires pour clavecin solo. Là encore, le choix des compositions de Bach est tout naturel puisque le compositeur baroque a innové dans le Concerto Grosso en donnant une place primordiale au clavecin. 

Les concertos Brandbourgeois

Le vrai titre donné par Bach à ces concertos était "Six concerts à plusieurs instruments". Ces oeuvres étaient dédiées au Prince Christian Ludwig de Brandbourg. Ces concertos auraient la particularité de concentrer toutes les influences de la musique baroque, qu'elles viennent de France, d'Allemagne ou d'Italie.

En janvier 2016, le Festival de La Chaise-Dieu s'est lancé dans un pari un peu fou : acquérir plus d'autonomie en possédant son propre clavecin. Malgré tous les efforts consentis, l'instrument reste hors de portée. Jusqu'à ce que deux mécènes, Xavier et Pierre Omérin soient séduits par le projet. La commande de 20 000 € est passée, et c'est le renommé Frédéric Bertrand qui est chargé de la réalisation. Bertrand a donc eu l'occasion de jouer de cet instrument fait main et véritable symbole du festival. 
Malgré un voyage éprouvant pour un concert qui l'était tout autant, l'ensemble Caravansérail a ensuite pris la route des concerts. Ils auront d'ailleurs l'occasion de jouer à nouveau les compositions de Jean-Sébastien Bach le 30 septembre 2017 au Festival de Royaumont, dans le cadre de la journée "Concertos de Bach à Haydn". 

Retrouvez et suivez l'actualité du Festival de la Chaise-Dieu sur le site internet de France 3 Auvergne-Rhône-Alpes