A Saint-Sauveur-en-Puisaye, on apprend à chanter le français

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/12/2016 à 06H30, publié le 25/07/2014 à 16H01
Apprendre l'art de la diction grâce à la poésie

Apprendre l'art de la diction grâce à la poésie

© Capture d'écran

Pour son 1er "Comme ça me chante", le festival de Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), en plus de faire découvrir des musiques et des mélodies françaises, s’est fixé comme objectif d’apprendre à de jeunes chanteurs à perfectionner leur diction du français chanté. Pour cela, ils se servent de textes écrits par Jules Renard, Eluard ou Apollinaire, mis en musique par différents compositeurs.

Reportage : Aurélie Albert, Claude Heudes et Lucie Heitmann
Ils sont six venus d'Allemagne, des Etats-Unis ou d'Israël, six jeunes chanteurs professionnels qui ont choisi ce 1er festival "Comme ça me chante", pour apprendre dans le château de Colette les secrets de la diction française. Leur maître de stage, François Leroux, est un chanteur lyrique. Avec lui, ils travaillent des textes pour lesquels la diction est primordiale : ceux d’Apollinaire, Eluard ou Jules Renard, contemporains de l’auteur de "Claudine" ou de "L’Ingénue libertine". Ces textes, mis en musique,  correspondent aussi à un renouveau de la diction dans l’art lyrique.
Il faut ar-ti-cu-ler !

Il faut ar-ti-cu-ler !

© France 3
Après une longue période au cours de laquelle la compréhension des textes chantés était secondaire puisque chacun était censé les connaître, le renouveau artistique de la fin du XIXème et du début du XXème siècle, a conduit, au même titre que la musique, à proposer une diction limpide, claire, ciselée et surtout compréhensible. C’est ce que viennent apprendre ici ces jeunes chanteurs et chanteuses.

Musique et mélodie française à Saint-Sauveur-en-Puisaye (Yonne), jusqu'au 27 juillet.