"On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux" de Robert Bober

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 13H39, publié le 28/10/2010 à 17H02
"On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux" de Robert Bober

"On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux" de Robert Bober

© Culturebox

Monique Atlan reçoit Robert Bober pour son livre "On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux" (P.O.L) dans l'émission "Dans quelle éta-gère".

Nous sommes à Paris, au début des années 60. Le père de Bernard a été déporté à Auschwitz, d'où il n'est pas revenu. Sa mère s'est remariée avec un ami d'enfance qui, après lui avoir donné un autre fils, est mort dans un accident d'avion. La rencontre d'un certain Robert Bober va donner à la vie de Bernard un tour nouveau. Robert est assistant de François Truffaut sur le tournage de "Jules et Jim", il propose à Bernard d'y figurer. C'est à partir de là, parce qu'il emmènera sa mère voir le film, que tout va s'enclencher.
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     
"On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux" fait partie des six ouvrages en compétition pour le Prix Roman France Télévisions 2010.
Le jury de sélection, présidé par Olivier Barrot, se compose des animateurs et journalistes spécialistes de la littérature de France 2, France 3, France 5 et RFO : Laure Adler, Monique Atlan, François Busnel, Guillaume Durand, Franz-Olivier Giesbert, Olivia de Lamberterie, Bruno Le Dref, Philippe Lefait, Daniel Picouly, Frédéric Taddeï, Christian Tortel et Patrick Hesters.

La sélection :
La fille de son père, Anne Berest (Seuil)
On ne peut plus dormir tranquille quand on a une fois ouvert les yeux, Robert Bober (P.O.L)
L'insomnie des étoiles, Marc Dugain (Gallimard)
Nagasaki, Eric Faye (Stock)
Où j'ai laissé mon âme, Jérôme Ferrari (Actes Sud)
Le livre du fils, Claude Louis-Combet (José Corti)

Le prix sera remis le vendredi 5 novembre 2010 à 12h30 par Rémy Pflimlin, président de France Télévisions.




> A voir aussi sur Culturebox :
- toutes les vidéos Littérature