"Une", Diane Tell reprend ses meilleures chansons à la guitare sèche

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/04/2015 à 17H44, publié le 06/04/2015 à 16H52
Diane Tell à Meudon, le 28 mars 2015

Diane Tell à Meudon, le 28 mars 2015

© SADAKA EDMOND/SIPA

La chanteuse, auteure et compositrice québécoise Diane Tell publie "Une" un album de reprises de ses plus grandes chansons, plus un inédit qui donne son titre à l'oeuvre. Ce n'est pas un "best of" mais bien une collection de chansons réenregistrées par celle qui fut révélée en 1981 par "Si j'étais un homme".

Elle est chanteuse, elle est québécoise, mais elle n'est pas l'une de ces crieuses insupportables que la Nouvelle France nous envoie régulièrement. Ses compositions sont très personnelles, souvent intimistes. Elle a également interprété des comédies musicales comme "La légende de Jimmy" de Michel Berger et Luc Plamondon ou "Marilyn Montreuil" de Jérôme Savary.
"Une" de Diane Tell
L'album "Une " qui sort en 2015 en France est déjà depuis deux ans sur le marché du disque québécois. Diane Tell a choisi dans son répertoire onze chansons, dont ses plus connues, et les a réenregistrées le plus simplement possible, s'accompagnant elle-même à la guitare. Les voici donc dénudées, "Nues". Avec cette jeunesse retrouvée, les chansons prennent une nouvelle personnalité, libérées d'arrangements parfois un peu datés. A ces onze titres, Diane Tell en a ajouté un, jamais encore enregistré, "Une", l'anagramme de "Nue" qui donne son nom à l'album.

Diane Tell invitée des 5 dernières minutes du 13h de France 2
Diane Tell est en tournée en France et au Québec.
Pour les dates et les lieux voir cette page
"Une"
(Tuta Music Inc/Rue Stendhal)
Album de 12 chansons de Diane Tell
Une, Qui, Gilberto, De l'amour et des vagues, Souvent longtemps énormément,  Boule de moi, L'astre qui me veille, Si j'étais un homme, J'en ai marre de l'amour, Toi qui a pris mon coeur