La mort de Demis Roussos, illustre voix de la Grèce

Par @Culturebox
Mis à jour le 26/01/2015 à 17H06, publié le 26/01/2015 à 13H15
Demis Roussos en concert à Moscou (21 septembre 2012)

Demis Roussos en concert à Moscou (21 septembre 2012)

© IIiya Pitalev / Ria Novosti / AFP

Il avait chanté "Rain and Tears" dans les années 60 avec son groupe "Aphrodite's Child", avant de débuter une carrière solo dans les années 70 et de connaître plusieurs succès dont "Quand je t'aime" en 1987. Le chanteur grec Demis Roussos est mort tôt dimanche matin dans un hôpital d'Athènes.

"Après avoir été hospitalisé depuis longtemps à l'hôpital Igia, l'artiste mondialement célèbre Demis Roussos est décédé", a annoncé lundi en début d'après-midi l'établissement dans un communiqué laconique.

E. Colin OK, A. Grenier-Comard
Né Artémios Ventouris Rousos le 15 juin 1946 à Alexandrie, en Égypte, Demis Roussos fait partie de groupes comme We Five et the Idols dans les années 60, avant de devenir la voix du groupe Aphrodite's Childs, particulièrement reconnaissable par son timbre chaud de ténor et sa puissance. Il y joue aussi de la basse. Vangelis (de son vrai nom Evangelos Odysseas Papathanassiou) fait également partie des membres de cette formation qui évolue entre rock progressif et pop music.
Aphrodite's Child : "Rain and tears" (1968), dont la mélodie s'inspire du célèbre "Canon" de Johann Pachelbel.
Une carrière solo ponctuée de grands succès
Demis Roussos démarre ensuite une carrière en solo à partir de 1971. Il va connaître de nombreux succès, à commencer par "We shall dance" en 1971. Ce titre remporte un concours en Italie avant d'atteindre la tête du hit-parade français.
Demis Roussos : "We shall dance" (1971)
En 1973, l'artiste grec enregistre son premier 45 tours en français, "Le peintre des étoiles", pour une série télévisée française, "Le jeune Fabre".
Demis Roussos : "Le peintre des étoiles"" (1973)
En mars 1973, Demis Roussos sort l'album qui va lui assurer l'un des plus grands triomphes de sa carrière, "Forever and ever". On y retrouve tout ce qui fait sa patte : une variété internationale souvent mâtinée de musique grecque, interprétée dans différentes langues. Ce disque renferme cinq tubes dont "Goodbye my love, goodbye", enregistré en espagnol et même en allemand.
Demis Roussos : "Goodbye my love, goodbye" (1973) en version allemande
La décennie 70 sera marquée par d'autres tubes comme "Mourir auprès de mon amour" (1977), ainsi que par ce look inimitable d'imposant patriarche méditerranéen.
Demis Roussos : "Mourir auprès de mon amour" (1977)
Les années 1980 s'avérent plus calmes. Cependant, en 1987, la chanson "Quand je t'aime", issue de l'album du même titre, va offrir un autre grand succès à Demis Roussos.
Demis Roussos : "Quand je t'aime"
Le dernier album de Demis Roussos sort en 2009, l'occasion de repartir en tournée. Le chanteur grec aura vendu des dizaines de millions de disques au cours de sa longue carrière.

Retiré depuis plusieurs années, Demis Roussos a fait une de ses dernières apparitions publiques à Athènes en septembre 2013. Il a reçu des mains de l'ambassadeur de France les insignes de chevalier de la Légion d'Honneur.

Demis Roussos, veste sombre, cravate fleurie, chemise et lunettes de soleil violettes, était entouré de sa famille et radieux à cette occasion, mais ses problèmes de santé, déjà, l'avaient contraint à demeurer assis pendant la cérémonie.
Aphrodite's Child : "It's five o'clock" (1970)