L'appel a été entendu, ils veulent tous écrire pour Céline Dion !

Par @Culturebox
Mis à jour le 16/10/2015 à 15H47, publié le 16/10/2015 à 15H41
Céline Dion à Las Vegas, août 2015

Céline Dion à Las Vegas, août 2015

© Ethan Miller / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP

Des lettres, des courriels, des fichiers MP3 par milliers : l'appel de Céline Dion aux auteurs-compositeurs, même amateurs, pour qu'ils participent à son prochain album en français a été entendu. Près de mille dossiers, soit 4.000 chansons, ont été reçus. La meilleure, choisie par le public sur le site de la chanteuse, sera dévoilée le 1er décembre.

"René Angélil et Aldo Giampaolo, les managers de Céline, ont eux-mêmes été surpris par l'ampleur que cette histoire a prise, alors ils m'ont demandé d'organiser la sélection des oeuvres", explique à l'AFP Charles Benoît, ex-patron des activités radio et télévision pour le Québec, du groupe de communication canadien Bell Media.

Près de mille dossiers, soit 4.000 chansons, ont été reçus sur le site de Céline Dion ou au siège des Productions Feeling, sa maison de disques, depuis que la chanteuse a lancé, fin août, son appel aux auteurs et compositeurs pour qu'ils participent à l'élaboration de son prochain disque. La période de réception des oeuvres s'est achevée le 5 octobre. "C'est ouvert à tous. N'importe quel auteur ou compositeur peut m'envoyer son art", avait déclaré la star québécoise qui, à 47 ans, disait attendre des chansons qui lui permettent "d'atteindre de nouveaux objectifs, d'évoluer, de passer un bon moment, d'être passionnée".

"Les propositions ont afflué de partout, surtout de France et des pays francophones, par courrier ou via les réseaux sociaux, sur papier ou fichier  MP3", raconte Charles Benoît. "Pour faire un premier choix, il fallait une expertise, une logistique et  aussi un dispositif transparent", ajoute le dirigeant qui a fait appel à "l'expérience et à la crédibilité" de Pierre Fortier, directeur du Festival international de la chanson de Granby (Québec) pour mener à bien cette mission.
 

Un jury de 6 critiques musicaux francophones

              
Organisé tous les ans depuis 1969, ce festival est considéré comme le concours de chansons francophones le plus prestigieux en Amérique du Nord. Il a révélé Isabelle Boulay et Linda Lemay. "J'ai formé un jury de six critiques musicaux francophones venant de Radio France, de la RTBF, de la Radio Télévision Suisse et du festival de Grinby pour qu'ils choisissent ceux qu'ils estiment être les vingt-cinq meilleurs morceaux", explique Pierre Fortier à l'AFP.
              
Selon ce spécialiste, cet appel est une initiative "inédite de la part d'une artiste d'envergure internationale". "Bien sûr, sur les quatre mille chansons reçues, il n'y a pas quatre mille tubes mais on a déjà repéré quelques bonnes choses", explique-t-il.
 

Appel au votre du public du 9 au 27 novembre

 
"On ne s'arrête pas à l'interprétation mais plutôt à la mélodie, au texte, bref à ce qui fait qu'une chanson est bonne ou mauvaise, c'est notre métier de faire ça", souligne Pierre Fortier. Le public votera pour sa chanson préférée du 9 au 27 novembre sur le site www.celinedion.com. Le titre vainqueur sera dévoilé le 1er décembre et devrait figurer sur le prochain album de l'artiste.
 

Un français dans la course

 
Le Français Gilles Mazetto espère être l'heureux élu depuis qu'il a posté sa chanson "Cicatrice dédicacée", sur le site des Productions Feeling. "C'est une bouteille à la mer dont je souhaite qu'elle soit recueillie par Céline Dion", explique cet auteur-compositeur amateur de 56 ans. "Je pense que la chanson correspond assez bien à son répertoire, elle parle du temps qui passe, des moments qui jalonnent notre existence, de ceux qui restent...", précise ce cuisinier de formation.
              
Céline Dion, qui avait arrêté ses activités pendant un an pour s'occuper de son mari René Angélil, atteint d'un cancer, a annoncé cet été qu'elle espérait sortir un album en français en 2016, ainsi qu'un autre, en anglais, en 2017. Ses deux derniers opus dans les deux langues remontent à fin 2012 ("Sans attendre") et fin 2013 ("Loved me back to life").