Streaming, téléchargement : les nouveaux usages dans les musiques actuelles

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/02/2015 à 11H39, publié le 14/02/2015 à 10H56
Le streaming © Karsten Lemm / picture alliance / Picture-Alliance

Le marché de la musique change à toute vitesse. Alors que le disque tombe presque aux oubliettes chez les jeunes consommateurs, l'abonnement à des sites de streaming est en train de supplanter le téléchargement.

Les artistes et leurs maisons de disques ont-ils un avenir solide ? Le secteur de la musique est en crise avec, en plus d'une décennie, une seule année positive en termes de chiffre d'affaire - 2013 - suivie d'une nouvelle chute de 5% en 2014. Une chose est sure, le disque physique, le CD, n'a plus la cote chez les jeunes consommateurs, comme on peut le voir dans le reportage de France 2 ci-dessous. Les autres générations, en revanche, restent fidèles : le marché du disque représente encore 71% du secteur. 

Une réelle nouveauté fait toutefois son apparition : la consommation de musique en streaming. Il s'agit de s'abonner à un site ou une application (Deezer, Spotify...) et de consommer de la musique autant que l'on veut, sans pour autant la stocker dans son ordinateur ou téléphone. Les offres illimitées en France avoisinent les 10 euros par mois, et, avec une concurrence de plus en plus grande, elles pourraient baisser et devenir l'offre préférée des jeunes générations et d'une partie des moins jeunes.

Le reportage de A. Forget :