Prince : aucun signe de suicide ou de traumatisme, le mystère reste entier

Par @Culturebox
Mis à jour le 28/04/2016 à 14H55, publié le 22/04/2016 à 09H08
Prince en concert à Stockholm (12 août 2011)

Prince en concert à Stockholm (12 août 2011)

© Stefan Soderström / EXP / TT Nyetsbyrân / TT News Agency / AFP

De quoi Prince est-il mort jeudi matin ? Les causes de sa mort brutale restaient inexpliquées samedi, d'après les premières conclusions communiquées vendredi soir par la police lors d'une conférence de presse : "Nous n'avons aucune raison de croire à l'heure actuelle qu'il s'agisse d'un suicide, et il n'y a aucun signe de traumatisme, le reste entre dans le cadre de l'enquête."

La mort à 57 ans du génie de la pop est entourée de rumeurs sur un possible abus de médicaments opiacés, mais la porte-parole du bureau du médecin légiste Martha Weaver a affirmé qu'"il n'y a aucune information à ce stade" concernant une éventuelle overdose.

Le corps du chanteur a été remis vendredi à ses proches à l'issue d'une autopsie d'environ quatre heures dont les résultats devraient être connus dans plusieurs jours, voire plusieurs semaines.

Ce sont des employés de Prince qui ont alerté la police jeudi matin, quand ils n'ont pas réussi à le joindre, avant de retrouver son corps. La police a précisé que le musicien avait été déposé la veille à 20H00 locales, à Paisley Park, un gigantesque complexe où il avait son studio d'enregistrement.

C'est derrière les grilles de Paisley Park, dans l'ascenseur de sa propriété aux façades austères que sa mort a été prononcée jeudi à 10H07 (15H07 GMT). Toutes les informations relevant du "passé médical et social" de Prince Rogers Nelson seront prises en compte, ont assuré les services de médecine légale.

Vendredi soir, les admirateurs de l'artiste affluaient encore en nombre devant la propriété située près de sa Minneapolis natale, dans le nord des États-Unis, pour y déposer fleurs, messages et bougies. En début de soirée, le personnel de la propriété a fait livrer cinquante pizzas aux personnes rassemblées à l'extérieur, a constaté l'AFP.

Overdose d'un anti-douleurs très puissant

Une semaine avant sa mort, le musicien avait été hospitalisé pour une overdose, une surdose d'un anti-douleurs très puissant contenant un opiacé, a précisé le site TMZ. Il pourrait s'agir du Percocet, à base d'oxycodone, un opiacé.

L'avion privé du chanteur légendaire, disparu jeudi à l'âge de 57 ans, avait fait un atterrissage d'urgence à Moline (Illinois, nord des Etats-Unis) vendredi 15 avril, quelques heures après un concert à Atlanta (Géorgie, sud-est).
 
"De multiples sources à Moline nous disent que Prince a été amené d'urgence à l'hôpital et que les médecins lui ont fait une ‘save shot’ (injection de neutralisation, NDLR), habituellement administrée pour contrecarrer les effets d'un opiacé", selon TMZ.

Sorti prématurément de l'hôpital

"Nos sources soulignent que les médecins avaient conseillé à Prince de rester hospitalisé pour 24 heures, que son entourage avait demandé une chambre privée mais que quand on leur a répondu que ce n'était pas possible, Prince et compagnie ont décidé de partir", ajoute TMZ.

Le "Kid de Minneapolis" a alors reçu l'accord de sortie de l'hôpital trois heures plus tard et a repris l'avion pour rentrer chez lui mais il "ne se sentait pas bien" en quittant l'établissement de soins, selon les sources du site.

Pas de résultats de l'autopsie avant plusieurs jours

Les médecins légistes ont tenté vendredi de déterminer les causes de la mort du musicien, après avoir reçu sa dépouille la veille. Mais aucune conclusion ne sera publiée tant que la totalité des informations relatives aux causes du décès n'auront pas été obtenues, a fait savoir le bureau de médecine légale du Midwest. "Rassembler les résultats prendra plusieurs jours et les résultats d'un examen toxicologique complet pourraient prendre des semaines", ajoute le communiqué des légistes.

Sujet : Benoît Mousset, M. Fouet

Le Kid de Minneapolis retrouvé insconscient

Le chanteur a été retrouvé jeudi inconscient dans un ascenseur des studios d'enregistrement installés chez lui à Paisley Park, près de sa ville natale de Minneapolis, a indiqué la police locale.

Lorsque les policiers et les secouristes sont arrivés sur place après un appel téléphonique, "ils ont trouvé un homme adulte inconscient dans l'ascenseur", a indiqué le shérif du comté de Carver, Jim Olson, dans un communiqué. Ils ont tenté de le réanimer, en vain.

Samedi 16 avril, le chanteur avait organisé une fête à Paisley Park, sa résidence près de Minneapolis, lors de laquelle il avait joué deux airs au piano pour ensuite présenter ses fans à son médecin, selon le récit d'un des participants.