Prince : sa chanson pro-végétalisme offerte au téléchargement

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 06/06/2016 à 18H25, publié le 06/06/2016 à 16H50
Prince en mars 2011 à Los Angeles.

Prince en mars 2011 à Los Angeles.

© Jeff Kravitz / Getty Images

En 1999, Prince avait enregistré une chanson pour le PETA, une association internationale dédiée aux droits des animaux. A l'occasion de l'anniversaire du Kid de Minneapolis, qui aurait fêté ses 58 ans mardi 7 juin, le PETA vient de republier ce morceau baptisé "Animal Kingdom". Disponible au téléchargement et en streaming, il est accompagné d'une campagne en faveur du végétalisme.

Prince, défenseur des droits des animaux

La chanson "Animal Kingdom" ("Règne animal"), que Prince avait offert au PETA pour ses 20 ans , est à l'écoute ici en streaming mais disponible également au téléchargement sur le site du PETA.

Il s'agit d'un titre minimaliste dans lequel Prince plaide pour le vegétalisme (ou "vegan"), c'est à dire contre la consommation de tout aliment d'origine animale, y compris le lait et le fromage. Défenseur de longue date des droits des animaux, et végétarien convaincu, il conclut : "nous sommes tous membres du règne animal, laissez vos frères et soeurs dans la mer", avant que ne résonne un joyeux cri à la Flipper le dauphin.
 
"No member of the animal kingdom nurses past maturity
No member of the animal kingdom ever did a thing 2 me
It’s why I don’t eat red meat or white fish
Don’t give me no blue cheese
We’re all members of the animal kingdom
Leave your brothers and sisters in the sea"

L'ex-épouse de Prince veut inciter les fans à devenir végétaliens

Mayte Garcia, l'ex-femme de Prince, qui est associée à cette opération, invite les admirateurs du musicien, mort prématurément le 21 avril dernier, à s'engager dans la voie du végétalisme. Tous les 7 juin désormais, elle entend célébrer la naissance de Prince mais aussi faire de cette date celle où "ses fans deviendront végétaliens et s'en sentiront tellement mieux", rapporte le Guardian.

La semaine passée, les conclusions de l'autopsie de l'auteur de "Purple Rain" ont confirmé qu'il était bien mort d'une surdose d'un médicament antidouleur opiacé, le Fentanyl.