Nouvelle voix de la soul britannique, Lianne La Havas a puisé dans ses origines grecques et jamaïcaines pour "Blood".

Protégée de Prince, la Londonienne Lianne La Havas défend sur la scène du Casino de Paris son deuxième album, "Blood", un disque généreux empreint de sa double culture (son père est grec, sa mère jamaïcaine).

Née Lianne Charlotte Barnes à Londres en 1989, Lianne La Havas a grandi avec une mère d'origine jamaïcaine fan de soul et un père multi-instrumentiste. Initiée au piano à l'âge de 7 ans, elle tente de s'orienter vers les arts plastiques mais revient rapidement à ses premières amours. En 2011, elle sort son premier EP, "Lost & Found, chez Warner, et publie "Live in L.A." sur Internet. Sa notoriété naissante fait son chemin jusqu'aux oreilles de Bon Iver, qui la choisit pour assurer sespremières parties en Amérique du Nord. L'année suivante est publié son premier disque, "Is Your Love Big Enough?". En 2014, le roi de la pop Prince lui demande de participer à son album "Art Official Age". Quelques mois plus tard, après un long voyage au plus près de ses origines maternelles, elle sort "Blood", opus teinté de soul, de r'n'b et de folk.

Liane La Havas chante "Lost and Found"


Découvrez Lianne La Havas en concert dans les rues de Paris :

 


C'est bien simple, Lianne La Havas pourrait nous tirer quelques larmes rien qu'en chantant le bottin.

Orange Musique

 
 

Distribution

  • Date 21 mars 2016
  • Durée 1h 2min
  • Production La Blogothèque
A lire aussi