La mort de Charles Bradley, grande voix de la soul

Par @annieyanbekian Journaliste, responsable de la rubrique Jazz-Musiques du Monde de Culturebox
Mis à jour le 24/09/2017 à 10H32, publié le 23/09/2017 à 22H52
Charles Bradley sur scène le 16 juillet 2017 au Forecast Music Festival, à Louisville (Kentucky, USA)

Charles Bradley sur scène le 16 juillet 2017 au Forecast Music Festival, à Louisville (Kentucky, USA)

© Amy Harris / AP / Sipa

Le chanteur américain Charles Bradley est mort samedi à New York à l'âge de 68 ans, a indiqué samedi soir sa maison de disque Daptone Records.

Avec sa voix chaude, sensuelle et rocailleuse, Charles Bradley, interprète habité et attachant d'une soul aux accents sixties, s'inscrivait comme l'héritier musical de légendes comme James Brown, son idole dont il a longtemps chanté le répertoire, ou Otis Redding. Il avait accédé tardivement à la notoriété, son premier album "No Time for Dreaming" (sur trois au total) n'étant sorti qu'en 2011.
Charles Bradley : "Changes" (2015), initialement une chanson de Black Sabbath


La mort de Charles Bradley a été annoncée sur les réseaux sociaux par sa maison de disques Daptone Records. Le site Vulture a précisé peu après que le chanteur avait succombé au cancer de l'estomac qui lui avait été diagnostiqué à l'automne 2016, et contre lequel il s'est battu jusqu'au bout.

Né le 5 novembre 1948 à Gainesville, en Floride, Charles Bradley a grandi à Brooklyn, à New York. En 1962, sa sœur l'a emmené à un concert de James Brown à l'Apollo. Ce fut une révélation. Par la suite, tout en tentant de faire son chemin dans la musique et de monter des groupes, il a connu infortune sur infortune et a dû finalement, pour gagner sa vie, occuper divers postes de cuisinier. Repéré alors qu'il chantait dans un club par la maison de disques Daptone Records, il a pu démarrer enfin, à 60 ans passés, la carrière dont il avait rêvé toute sa vie.

Charles Bradley : "Why is it so hard ?" (2011)


En 2012, son parcours atypique lui a valu de faire l'objet d'un documentaire, "Charles Bradley, soul of America". Son troisième et dernier album, "Changes", est sorti en 2016, recevant un bel accueil. Il y a quelques semaines, son état s'était aggravé et il avait dû annuler une tournée prévue cet automne.

Charles Bradley - The World (Is Going Up In Flames) - 2011