Découvrez l'hommage vibrant de Beyoncé à Stevie Wonder

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 01/03/2015 à 16H47, publié le 18/02/2015 à 13H00
Beyoncé au Stevie Wonder Tribute du 10 février 2015.

Beyoncé au Stevie Wonder Tribute du 10 février 2015.

© Saisie écran

Après sa performance gospel très remarquée aux récents Grammys, Beyoncé a encore époustouflé son monde lors de la soirée hommage à Stevie Wonder qui a suivi. Enchaînant les reprises de Wonder avec ferveur, elle a définitivement cloué le bec à ceux qui doutaient encore de sa voix. Regardez.

"Songs in the Key of Life - An All Star Salute" se déroulait le 10 février, deux jours après les Grammys, qui organisaient aussi l'évènement. Une dizaine d'artistes, dont Lady Gaga, Pharrell Williams, Beyoncé, John Legend, Janelle Monae, Jill Scott et Annie Lennox, étaient invités à reprendre les titres de Stevie Wonder de leur choix piochés dans toute sa discographie (et pas seulement dans son album "Songs in the key of Life", chef d'oeuvre de 1976).

En présence de Stevie Wonder, qui était au premier rang et a lui aussi joué un petit set où l'on reconnaissait notamment "Supersitition" et "You're The Sunshine of My Life", Annie Lennox a repris "My Chérie d'Amour", Lady Gaga "I Wish" et Pharrell Williams "Don't You Worry 'Bout a Thing".

Beyoncé elle, a choisi de débuter avec le premier hit de Stevie Wonder, "Fingertips", un titre de 1963. Vêtue d'une mini robe moulante, le cheveu lisse, très impliquée, elle a ensuite présenté Ed Sheeran qui l'a accompagnée pour "Master Blaster (Jammin')", l'inusable reggae, hommage de Wonder à Marley, de 1980. Puis le guitariste Gary Clark Jr est monté à son tour sur scène, pour les accompagner sur un "Higher Ground" ébouriffant, avec une Beyoncé habitée, rivalisant avec la reprise bien connue des Red Hot Chili Peppers. Diffusée il y a quelques jours sur CBS, la performance est enfin visible.
A la cérémonie des Grammys, deux jours plus tôt, elle avait été impressionnante en reprenant le gospel "Take My Hand, Precious Lord", entièrement vêtue de blanc, plus chaste qu'à l'ordinaire, tel un ange.