Jazz / Blues 20 jan 2017 disponible en replay entre le 20/01/2017 et le 21/01/2018.

James Carter organ trio au festival Sons d'hiver 2017

Depuis une douzaine d'années, le prodige américain du saxophone rend hommage au fondateur du jazz manouche.

Pour James Carter, c'est simple, « Django Reinhardt est aussi incontournable que Louis Amstrong ». Avec son complice Gerard Gibbs à l'orgue Hamond, le saxophoniste rend hommage au père du jazz manouche à Vitry-sur-Seine, alors que la planète jazz s'apprète à célébrer les 107 ans de sa naissance.

C'est au milieu des années 1980 que James Carter débute sa carrière de saxophoniste aux côtés du trompettiste Wynton Marsalis et du New York Organ Ensemble dirigé par le compositeur Lester Bowie. S'il a une préférence pour le saxophone ténor, le virtuose - pas encore majeur - maîtrise toutes les variantes et les subtilités de son instrument. Il sera d'ailleurs classé meilleur saxophoniste baryton trois années de suite par le magazine Downbeat. C'est donc dans d'excellentes conditions que l'Américain entame sa carrière solo en 1994, avec son premier album, "JC on the set", acclamé par la critique. Attiré tant par le funk que par le jazz manouche, le musicien s'associe à l'organiste Gerard Gibbs en 2004, avec qui il monte le James Carter organ trio, dont la principale lubie est d'honorer la mémoire du guitariste Django Reinhardt (1910-1953). 

J'ai travaillé à retranscrire aussi fidèlement que possible son phrasé au saxophone. Cela me permet d'aborder mon instrument de manière beaucoup moins conventionnelle.

James Carter à propos de Django Reinhardt


James Carter avec l'organiste Gerard Gibbs 


 

Distribution

  • Date 20 janvier 2017
  • Durée 55min
  • Production Oléo Films
  • Groupe James Carter organ trio
  • James Carter saxophones
  • Gerard Gibbs orgue Hammond B3
  • Alex White batterie
A lire aussi