Vieilles Charrues

du 13 au 16 juillet 2017

Vieilles Charrues : retour en vidéo sur 4 jours de musique et d'hommages

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/07/2016 à 17H09, publié le 18/07/2016 à 13H07
Le public devant le concert de Louane, le 17 juillet 2016, aux Vieilles Charrues.

Le public devant le concert de Louane, le 17 juillet 2016, aux Vieilles Charrues.

© FRED TANNEAU / AFP

Les Vieilles Charrues, c'est terminé pour cette année. Avec des têtes d'affiches comme Pharrell Williams, les Pixies ou Les Insus, le plus grand festival de France a attiré 278.000 festivaliers. Une fréquentation record. Retour sur quatre jours de musique, ponctués par des hommages aux victimes des attentats de Nice.

Sous un soleil de plomb, la 25ème édition des Vieilles Charrues (Finistère) a accueilli pendant quatre jours 278.000 festivaliers. Un record pour le plus grand festival de France. Dès jeudi, un public intergénérationnel était venu en masse pour applaudir Les Insus. Les ex-Téléphone ont enchaîné tous leurs tubes, de "Cendrillon" à "New York avec toi", pendant deux heures.

Vendredi, le match Vald-Polnareff a divisé les générations. L'ovni du rap français, qui confiait vouloir "sauver l'humanité" quelques heures avant son concert, a enflammé son jeune public. Sur scène, Vald fêtait ses 24 ans. Entre deux chansons, les spectateurs n'ont pas manqué de lui fêter son anniversaire, pendant que l'un de ses acolytes l'aspergeait de champagne. "Vous avez des portables ? C'est le moment de les sortir pour faire les plus beaux selfies de la Terre", lâche-t-il d'une voix enrouée avant de jouer son titre "Selfie", suivi de "Bonjour".

"Qui ne saute pas n'est pas Niçois"

A l'autre bout du site, l'icône pop des années 60-70 Michel Polnareff jouait en même temps ses tubes, de "La poupée qui fait non" en passant par "Je suis un homme" à "Goodbye Marylou". Le concert s'est clôturé par "On ira tous au paradis", suivi d'une minute de silence. Jean-Luc Martin, président de l'association des Vieilles Charrues, a déclaré : "Nous tenons à exprimer tout notre soutien aux familles et aux proches" des victimes de l'attentat de Nice le 14 juillet. Le public a spontanément entonné la Marseillaise à l'instar de Pharrell Williams, quelques heures plus tard. A la fin de son concert, le chanteur et producteur américain a invité une dizaine d'enfants à monter sur scène pour son tube "Happy". "Et maintenant, nous allons être heureux, promet-il. Car la France n'a pas peur." Après avoir joué "Freedom", Pharrell Williams a chanté les premières notes de l'hymne national, repris en chœur par les festivaliers.

Les hommages ont continué samedi avec les groupes niçois Hyphen Hyphen et The Avener. Les premiers ont lancé un "Qui ne saute pas n'est pas Niçois". Après leur prestation, le quatuor a écrit sur Facebook : "Nous sommes montés sur scène la gorge serrée, nous sommes repartis le coeur rempli de joie et d'espoir." Plus tard dans la nuit, le DJ The Avener a diffusé "Imagine" de John Lennon, accompagné d'une vague de briquets et de smartphones brandit à bout de bras.

Une déclinaison du festival à New York

Pendant le festival, la grande scène du site a vu défiler les groupes de rock avec les Pixies, les Libertines ou encore Editors. C'est dans un nuage de fumée que le groupe de Frank Black est entré sur scène vendredi soir, les visages fermés. Les rockeurs ont varié leur répertoire, de l'incontournable "Where is my mind?" (1988) à "Um Chagga Lagga", qui sera sur leur prochain album "Head Carrier" en septembre.

Le plus grand festival de France va continuer de fêter ses 25 ans à New York. Une soirée est organisée le 1er octobre avec M, The Avener, Krismenn & Alem, The Celtic Social Club... Les Vieilles Charrues seront de retour en France, du 13 au 16 juillet 2017.