Vieilles Charrues

du 13 au 16 juillet 2017

Vieilles Charrues et Brest 2016 : "Le dispositif intégrait déjà la menace terroriste"

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/07/2016 à 18H34, publié le 15/07/2016 à 11H59
Jean-Louis Aubert (Les Insus) aux Vieilles Charrues jeudi soir

Jean-Louis Aubert (Les Insus) aux Vieilles Charrues jeudi soir

© Alain ROBERT/SIPA

Le dispositif de sécurité mis en place dans le Finistère à l'occasion des Vieilles Charrues et des Fêtes maritimes de Brest sera adapté à "la marge" après l'attaque de Nice, car il "intégrait déjà la menace terroriste", a assuré vendredi le préfet du Finistère Jean-Luc Videlaine.

"Le dispositif mis en place tant pour les Charrues que pour les fêtes de la mer à Brest intégrait déjà la menace terroriste donc il n'y a pas de révolution dans le dispositif", a assuré Jean-Luc Videlaine, interrogé par l'AFP après l'attaque survenue jeudi soir à Nice qui a fait au moins 84 morts.

"Il n'y a dans notre dispositif pour l'instant qu'une adaptation à la marge de la présence et des moyens des policiers ou des gendarmes notamment avec le port soit dans les véhicules ou dans les zones mêmes d'armes longues c'est à dire de pistolets mitrailleurs et non pas uniquement d'armes de poing du type pistolet", a-t-il ajouté, rappelant que pour la première fois pour les fêtes nautiques de Brest et de manière renforcée pour les Vieilles Charrues des fouilles systématiques aux entrées avaient été mises en place. Sans en dire davantage sur le dispositif de sécurité mis en place, il a cependant ajouté que "sur les deux sites des forces d'intervention soit spécifiques soit formées" avaient été déployées.

Pour la première fois, le premier festival de musique de France, organisé chaque année à Carhaix et les Fêtes maritimes internationales de Brest, qui ont lieu tous les quatre ans dans la cité du Ponant, se déroulent en même temps à quelque 80 km de distance.

Les Vieilles Charrues attendent plus de 270.000 personnes, un record pour cette 25e édition qui a été lancée jeudi et doit se terminer dimanche, tandis que les Fêtes maritimes, qui ont ouvert mercredi, devraient accueillir un millier de navires d'une dizaine de pays et quelque 100.000 personnes par jour jusqu'à mardi. Un afflux inédit, qui vient s'ajouter aux touristes qui fréquentent habituellement en période estivale ce département d'environ 900.000 habitants.