Vieilles Charrues

du 13 au 16 juillet 2017

Une "merveilleuse" 24e édition des Vieilles Charrues

Par @Culturebox
Mis à jour le 20/07/2015 à 15H12, publié le 20/07/2015 à 09H08
David Guetta clôture les Vieilles Charrues 2015

David Guetta clôture les Vieilles Charrues 2015

© Le festival se terminait dimanche soir avec la prestation de David Guetta

L'équipe du festival des Vieilles Charrues, qui a accueilli cette semaine à Carhaix des têtes d'affiche comme Muse, Calogero ou Joan Baez mais aussi des artistes très prometteurs, a salué dimanche une édition "merveilleuse", qui a attiré durant quatre jours plus de 250.000 personnes. Le festival s'est terminé dimanche soir avec le show de David Guetta.

"250.000 personnes cette année, c'est vraiment très, très bien", s'est réjoui Jean-Luc Martin, président du festival breton, en faisant le bilan de cette 24e édition, qualifiée de "merveilleuse", au cours d'une conférence de presse. 202.000 entrées ont été vendues au public, auxquelles il faut ajouter les entrées payantes des VIP ainsi que celles des bénévoles et des professionnels travaillant sur le site, ont précisé les organisateurs.

"On est ravis, on est même un peu abasourdis", a enchaîné Jérôme Tréhorel, directeur du festival, expliquant que la barre des 180.000 entrées payantes, nécessaires pour atteindre l'équilibre, avait été atteinte le vendredi précédant l'ouverture du festival. "22.000 billets ont été vendus en une semaine", s'est-il félicité. "C'est un vrai tour de force de monter ce festival chaque année", dans une ville de 8.000 habitants, en plein centre-Bretagne, a-t-il assuré. "C'est un peu la roulette russe à chaque fois parce qu'il faut vendre autour de 180.000 billets" pour atteindre l'équilibre, face à un budget de 13 millions d'euros, a-t-il avoué.

Retour en images et en ambiances sur un samedi soir aux Vieilles Charrues, avec Joey Starr en grande forme dans les coulisses, Dominique A très philosophe et Calogero très attendu par son public.


Moisson de jeunes talents prometteurs


Cette 24e édition a vu défiler des grands noms comme Muse, Calogero, Joan Baez, Lionel Richie, Tom Jones, The Prodigy ou London Grammar,  mais également de jeunes talents très prometteurs comme les jeunes rappeurs Toulousains BigFlo et Oli, qui ont démontré une aisance scénique et rappologique très convaincante, ou la frêle Norvégienne Aurora, 18 ans, étoile montante de l'électro-pop expérimentale qui a enchanté le public.


Bigflo & Oli aux Vieilles Charrues
Parmi les autres artistes en herbe de cette édition figurait Madeon, 20 ans, prodige de l'électro originaire de Nantes qui a déjà produit plusieurs titres pour Lady Gaga, et sur lequel le public s'est déchainé samedi soir.

Enfin, Krismenn & Allem et Fragments, deux groupes bretons issus du label "Charrues", garant de leur talent. Les premiers composent une musique à la fois énergique et singulière, mêlant chants traditionnels bretons, musique électronique et hip-hop, les seconds, des morceaux instrumentaux aériens propices à l'évasion, via des sons organiques et un piano cotonneux.


Fragments aux Vieilles Charrues

Tri sélectif et système de paiement dématérialisé

Cette 24e édition a été marquée par la mise en place sur le site et dans les campings, qui ont accueilli 30.000 campeurs en 4 jours, d'un système de paiement dématérialisé, se présentant sous la forme d'un bracelet muni d'une puce, unique manière de régler ses repas, boissons ou nuitées pour les festivaliers. "Le système est bien adapté et on en est très contents", a assuré Jean-Luc Martin, indiquant que le dispositif serait reconduit en 2016.

Le plus grand festival de rock de France a aussi incité les festivaliers à jouer le jeu du tri sélectif. "On a mis en place un jeu pour inciter les campeurs à trier les déchets", explique Quentin Sibéril, l'un des 15 permanents de l'association à l'origine des Vieilles Charrues, en charge des questions de développement durable. Pour tout sac poubelle noir rapporté à un stand dédié, le campeur gagnaiy un point, et deux s'il s'agissait d'un sac jaune. Plus il en rapportait, plus il avait la possibilité de gagner un lot conséquent, comme un voyage à l'étranger, un survol du site en hélicoptère ou en montgolfière ou une visite des coulisses du festival. "Ça marche très, très bien, et tant la qualité que le volume du tri ont augmenté", assure Quentin Sibéril, indiquant qu'entre 2009 et 2014 la part des objets recyclés est passée de 23% à 30%.
            
L'année prochaine, année anniversaire, le festival se déroulera les 14, 15, 16 et 17 juillet, avec peut-être des têtes d'affiche comme les Rolling Stones, ACDC, Coldplay, Daft Punk ou Paul McCartney, des noms que les organisateurs rêvent d'afficher à leur palmarès. "C'est toujours les mêmes, tant qu'on ne les aura pas accrochés on essaiera de courir après, l'idée c'est de ne rien s'interdire", a assuré Jérôme Tréhorel..