Pluie de stars aux Vieilles Charrues de jeudi à dimanche

Par @Culturebox
Mis à jour le 15/07/2015 à 19H40, publié le 14/07/2015 à 16H24
Matthew Bellamy de Muse, très attendu aux Vieilles Charrues. Ici sur scène le 19 juin 2015.

Matthew Bellamy de Muse, très attendu aux Vieilles Charrues. Ici sur scène le 19 juin 2015.

© Evgenya Novozhenina / RIA Novosti

Muse, Lionel Richie, The Prodigy, David Guetta, Joan Bez, London Grammar, Tom Jones, Christine & the Queens, Chemical Brothers, Soprano, The Do: le plus grand festival français de rock aligne les stars dans tous les styles et de toutes les générations pour sa 24e édition qui démarre jeudi à Carhaix (Finistère). Une édition à suivre en direct sur Culturebox qui diffuse une quinzaine de concerts.

De quoi est faite la "potion magique" des Vieilles Charrues ?

Ce sera la première fois que certains grands noms comme le groupe The Prodigy, monument de l'électro britannique, Tom Jones ou Lionel Richie fouleront l'une des quatre scènes du festival. "Les Prodigy et Tom Jones sont vraiment deux artistes qu'on rêvait d'avoir depuis longtemps, tout comme Lionel Richie", actuellement en tournée européenne, indique l'un des programmateurs, Jean-Jacques Toux.
   
"Ce qui fait la potion magique de la programmation des Vieilles Charrues c'est ce mélange entre têtes d'affiches internationales et françaises, balayant très large entre les couleurs artistiques, du rock à la pop et l'électro, en passant par le folk, le hip hop, la musique traditionnelle, le reggae ou le swing", précise-t-il.

Coup de coeur pour Aurora

Il fait état également de "plein de coups de coeur" pour des artistes moins connus. Parmi ceux-ci, Aurora, étoile montante de l'électro-pop expérimentale. Fan de Bob Dylan et dotée d'une maturité étonnante malgré ses 18 ans, la jeune femme venue de Norvège devrait faire mouche samedi grâce à sa voix claire et pleine de nuances. "On mise vraiment sur cette artiste-là", reconnaît Jean-Jacques Toux.

...et les rappeurs Bigflo & Oli

Il met en avant également le tandem de rap Bigflo & Oli, deux jeunes frères toulousains dont le premier album "La Cour des grands" sorti en juin fait souffler un vent de fraîcheur sur le hip hop français.

Au programme Jeudi

Le festival débute jeudi avec un concert de la Londonienne Anna Calvi. Suivra le le producteur d'électronique rémois Brodinski, le rap énergique du Marseillais d'origine comorienne Soprano, membre du groupe Psy4 de la Rime. Et, tête d'affiche du festival très attendue, Muse, machine à tubes rock au son lourd et épique dont ce sera le troisième et dernier concert en France de la saison estivale depuis la sortie en juin de son 7e album studio, "Drones". Un concert à suivre en direct sur Culturebox.

Vendredi

Enchaîneront vendredi le Québecois Pierre Lapointe, les Parisiens prometteurs Feu! Chatterton,le légendaire Tom Jones et ses tubes planétaires "She's a lady" ou "Sex bomb", la Nantaise qu'on ne présente plus Christine and The Queens, l'électro-swing de Caravan Palace, et pour terminer la soirée,le tandem anglais maître du big beat The Chemical Brothers le jour même de la sortie de leur 12e album "Born in the Echoes".

Samedi

Samedi, ce sera au tour de l'électro pop frenchy de Isaac Delusion et de The Shoes, du jeune britannique George Ezra, qui a conquis l'Europe avec son tube "Budapest", de l'énigmatique anglais masqué SBTRKT, de Biglfo et Oli, du batteur star de l'afro-beat Tony Allen, de Calogero et de The Prodigy, d'envouter la plaine de Kerampuilh.

Dimanche   

Enfin, dimanche, les festivaliers danseront sur les tubes du king de la soul Lionel Richie, les mélodies des Brigitte, icônes féministes de la nouvelle scène française, mais aussi aux sons électro de David Guetta, de la pop sautillante des Américains The Drums et à la voix pure et aux guitares claires du trio britannique London Grammar.

La plaine de Kermapuilh se laissera aussi bercer dimanche par la voix de Joan Baez, icône du folk engagé, au service depuis plus d'un demi-siècle de la non-violence et des droits de l'homme.

200.000 personnes attendues   

Il reste encore quelques places pour chacune des quatre journées, mais "on risque d'être rapidement complets" notamment jeudi, samedi et dimanche, assure M. Toux. Au total, durant les quatre jours du festival 200.000 personnes sont attendues dans cette petite commune rurale du centre de la Bretagne de 8.000 habitants. "Un défi", reconnaît-t-il.

Les Vieilles Charrues à Carhaix (Finistère)
Du jeudi 16 au dimanche 19 juillet 2015