Ibeyi aux Vieilles Charrues : un concert en douceur et a cappella

Par @Culturebox
Publié le 17/07/2016 à 14H38
Les jumelles Ibeyi se produisaient vendredi aux Vieilles Charrues 2016

Les jumelles Ibeyi se produisaient vendredi aux Vieilles Charrues 2016

© Sophie Wright

Présent samedi aux Vieilles Charrues (Finistère), Ibeyi a offert un concert tout en douceur. Comme sur l'album éponyme, les jumelles franco-cubaines ont sur scène un son très maîtrisé. En parfaite symbiose, les artistes ont fait plusieurs couplets entièrement a cappella.

En combinaisons rouge de mécano, les jumelles franco-cubaines sautillaient pour leur entrée sur la scène Kerouac des Vieilles Charrues (Finistère), samedi après-midi. Après avoir allumé une bougie, Ibeyi entame "Ghosts". Sans scénographie, elles sont simplement assises toutes les deux - l'une au piano, l'autre au cajun. Cette grande scène pourrait paraître disproportionnée. Il n'en est rien, Ibeyi s'appropriant rapidement l'espace pour un set d'une petite heure.

Lisa Diaz, la plus bavarde des deux, se lève de son piano à la fin de presque toutes les chansons pour se rapprocher du public. "Ibeyi veut dire jumeaux avec Yoruba", une langue originaire du Nigeria et du Congo explique-t-elle avant de chanter "Lost in my mind". Le concert est ponctué par des dédicaces à leur entourage, à commencer par leur mère. "Mama says" est leur "toute première chanson, assure la pianiste. Elle a été inspirée par une femme merveilleuse, notre maman." Naomi Diaz se sert alors de son corps comme percussion, tapant sur ses cuisses et sa poitrine, claquant ses doigts.

Une reprise de Jay Electronica

Sur "I’m on my way", c'est au tour du public de jouer les apprentis percussionnistes. A cappella, les chanteuses répètent "I'm on my way" suivies par les festivaliers qui marquent le rythme. Avec un plaisir évident, les deux sœurs s'offrent de nombreux moments a cappella. Quand Lisa Diaz se trompe dans le lancement d'une des chansons, Naomi lui fait gentiment les gros yeux. Avec la chaleur caniculaire, la pianiste met ça sur le compte de la température :"Il fait chaud, non ? Vous voulez aller avec nous à la rivière ?" Les jumelles lancent alors "River", un de leurs titres les plus connus. Après une reprise toute en douceur de "Better in tune with the infinite" du rappeur Jay Electronica, Ibeyi revient sur scène pour faire chanter le public une dernière fois sur "River". Et de remercier les festivaliers d'une seule et même voix.