Un concert du groupe de rock américain Allah-Las annulé aux Pays-Bas "en lien avec une menace terroriste"

Par @Culturebox
Mis à jour le 24/08/2017 à 14H58, publié le 24/08/2017 à 10H20
Un policier se tient devant l'entrée de la salle de concert Maassilo, à Rotterdam, le 23 août 2017.

Un policier se tient devant l'entrée de la salle de concert Maassilo, à Rotterdam, le 23 août 2017.

© ARIE KIEVIT / ANP / AFP

Mercredi 23 août, un concert de rock du groupe Allah-Las a été annulé à Rotterdam, dans l'ouest des Pays-Bas, "en lien avec une menace terroriste." La police néerlandaise a trouvé une camionnette immatriculée en Espagne et contenant des bouteilles de gaz et en a arrêté le conducteur, un Espagnol. Le groupe se produira à Rock en Seine vendredi 25 août.

Les autorités néerlandaises ont décidé d'annuler le concert du groupe rock californien Allah-Las après que la police a reçu de son homologue espagnole un avertissement concernant une menace terroriste vers 17h30 (15h30 GMT).

"J'ai été averti par téléphone en début de soirée qu'un signal de menace était arrivé ayant un lien avec un concert américain au Maassilo à Rotterdam", a rapporté le maire lors d'une conférence de presse. "Ce signal était originaire de la police espagnole vers la police néerlandaise", a-t-il précisé.

Les quatre musiciens, en pleine tournée européenne, sont programmés au festival parisien Rock en Seine vendredi 25 août. Pour le moment, aucune mesure de sécurité supplémentaire n'a été annoncée. Le groupe de rock californien, inspiré par Jesus and The Mary Chain, a expliqué dans une interview au Guardian en 2016 avoir choisi le terme "Allah" car ils voulaient "une sonorité religieuse", sans volonté d'offenser ou de moquer les croyances religieuses. "Nous avons reçu des emails de musulmans, aux Etats-Unis et dans le monde, se disant offensés mais ce n'était absolument pas notre intention", expliquait le groupe au journal britannique.

Une camionnette pleine de bonbonnes de gaz arrêtée

Merciredi 23 août, vers 21h30 heure locale, "un agent de police qui était stationné près du lieu de l'événement a décidé d'arrêter une camionnette", a indiqué la police dans un communiqué publié mercredi dans la soirée. "Ce que j'ai vu, c'est un véhicule avec beaucoup de bonbonnes de gaz à l'intérieur et dans le coffre", a déclaré à l'AFP un témoin, Usama Mohamed.

Les services de déminage (EODD) ont inspecté la camionnette immobilisée à deux rues de la salle de concert Maassilo, dans une zone portuaire au sud de Rotterdam, où devait avoir lieu le concert de rock, ont indiqué la police et le maire de Rotterdam Ahmed Aboutaleb.

La salle de concert évacuée

Des agents de police munis de gilets pare-balles étaient postés mercredi soir près de la salle Maassilo, d'une capacité d'environ mille personnes, selon la radio-télévision publique NOS. L'enceinte a été évacuée, des dizaines de spectateurs refoulés et l'unité antiterroriste du Service d'interventions spéciales (DSI) s'est rendue sur place, a-t-elle ajouté.

Le conducteur "a été arrêté et emmené au commissariat de police. Il est entendu", a indiqué la police de Rotterdam sur Twitter. Cet incident est survenu six jours après les deux attaques au véhicule-bélier commises en Espagne et revendiquées par le groupe Etat islamique (EI), qui ont fait 15 morts.

Jeudi 24 août, un homme de 22 ans a été arrêté dans le cadre de l'enquête ouverte suite à l'annulation du concert "en lien avec une menace terroriste." 

Le groupe Allah-Las, qui devait se produire à 20h30 (18h30 GMT) à Rotterdam a été accompagné sous escorte policière hors du Maassilo.