Un an sans Prince : 7 titres rares et inédits pour célébrer son génie

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 27/04/2017 à 16H23, publié le 18/04/2017 à 19H24
Prince Roger Nelson en concert au Palladium de New York le 2 décembre 1981.

Prince Roger Nelson en concert au Palladium de New York le 2 décembre 1981.

© Waring Abbott /Getty Images

Il y a un an, le 21 avril 2016, Prince disparaissait. Pour nous consoler, sa musique reste. Et elle est pléthorique. Outre la quarantaine d'albums en son nom, il y a aussi les morceaux pour d'autres, les titres méconnus et les centaines d'inédits que ce musicien prolifique gardait ou distillait au compte-gouttes. Voici sept curiosités pour se souvenir de lui et célébrer son génie.

1.
Prince "Dance With The Devil" (1989, inédit)
Cette chanson a été écrite pour la bande originale du film "Batman" de Tim Burton, avec lequel Prince fit un véritable carton (N°1 au Billboard), en particulier avec le single "Batdance". Mais son Altesse pourpre l'avait retirée à la dernière minute de l'album car il la jugeait trop sombre. "Dance With The Devil" est effectivement dark et hantée et on peut y entendre parler Jack Nicholson, qui incarne The Joker dans le long-métrage. Pas de quoi cependant la censurer. A moins d'être un peu superstitieux... 
> Ecouter


2.
Prince et Miles Davis "Can I Play With U ?" (1985, inédit)
Miles Davis adorait Prince et surveillait de près son travail. Prince bien sûr admirait le trompettiste de génie. Les deux musiciens ont enregistré ensemble, et Prince disait à ce sujet que les sessions sonnaient "chaotiques et belles". Comment ne pas être curieux d'écouter ce choc des Titans, dont on eut un aperçu au fameux concert du nouvel an de Paisley Park en 1987 ?  Mais à l'époque de "Can I Play With You", enregistrée en 1985, Prince et Miles ne s'étaient pas encore rencontrés. Prince avait été sollicité par Warner pour contribuer à l'album "Tutu" du jazzman. Il avait envoyé cette démo en écrivant à Miles Davis qu'il pouvait en faire ce qu'il voulait car "je sais en écoutant votre musique que nous sommes pareils", rapporte le site Prince Vault. Mais après l'avoir retravaillé de part et d'autre, Prince avait demandé à ce que ce titre soit retiré de la tracklist de "Tutu" car il ne correspondait pas au style du reste de l'album. Il s'agit néanmoins d'une fusion passionnante. 
> Ecouter
3.
Prince "Irresistible Bitch" (B-Side, 1981)
C'est une de nos chansons préférées de Prince. Sortie en face B du single "Let's Pretend We're Married", quatrième et dernier single extrait de l'album "1999", c'est un de ses fonks les plus bombesques. De fait, son Altesse l'a souvent jouée sur scène, notamment sur le Purple Rain Tour, et enchaînée à "Possessed" elle est absolument irrésistible - on la trouve sur une compilation officielle de B-Sides et sur quelques pirates Live. Les années n'y peuvent rien, elle démange. Dénichée sur Youtube, la version assez minimaliste ci-dessous, sur laquelle Prince s'arrache la voix, est sans doute l'originale, enregistrée en studio en 1981.
> Ecouter la version Live at Syracuse (30 mars 1985) sur Apple Music 


4.
"Animal Kingdom", l'hymne pro-végétarisme de Prince (1999)
Ce titre méconnu figure sur "Truth", le 21e album de Prince paru en 1999. Ce "Animal Kingdom" ("Règne Animal" en français) aux accents psychédéliques avait été offert par le Kid de Minneapolis pour les 20 ans du PETA, l'association internationale dédiée aux droits des animaux. Végétarien convaincu, Prince y plaide pour le végétalisme (qui consiste à ne consommer aucun produit animal, y compris poisson, lait et oeufs). "Aucun membre du règne animal ne m'a jamais rien fait/ C'est pourquoi je ne mange ni viande rouge ni poisson blanc/Ne me donnez pas de fromage", chante Prince, ajoutant "Nous sommes tous membres du règne animal/Laissez vos frères et soeurs dans la mer". Le PETA a republié cette chanson après sa mort en 2016, et espère faire de sa date anniversaire du 7 juin une journée annuelle pour le végétalisme.
> Ecouter
5.
"Chaos and Disorder", Prince Live à Londres en février 2014
Ce titre n'a rien d"inédit puisqu'il figurait sur l'album "Chaos and Disorder" paru en 2007 mais cette version Live explosive nous a scotchés plus récemment. Elle a été enregistrée le 9 février 2014 au Shepherd Bush Empire (Londres) en compagnie du groupe de Prince 3RDEYEGIRL, dans le cadre de sa tournée surprise "Hit and Run". A la guitare, le kid est éblouissant !
> Ecouter


6.
Les sessions instrumentales Jazz Funk des débuts de Prince (1977, inédit)
Nous sommes en 1977, Prince a 19 ans. Il n'a encore sorti aucun album. Il enregistre alors dans le studio à Minneapolis de son premier manager, Owen Husney, une série de 8 sessions instrumentales jazz funk. Prince, aux claviers et à la guitare, est accompagné de deux musiciens : son ami André Cymone à la basse et Bobby Z à la batterie.  Ces sessions sont connues sont le nom de The Loring Park Sessions et elles démontrent le talent naissant du Kid de Minneapolis.
Ecouter
7.
"Colonized Mind" (2009)
Ce morceau figurait sur l'album "Lotusflow3r" et vous êtes peut-être passés à côté. Il est temps de vous rattraper. D'abord, Prince y est à nouveau phénoménal à la six cordes. Quant aux paroles, dans lesquelles Prince se révoltait contre le pillage des artistes sur internet ("download, upload"), elles évoquent aussi l'isolation, l'illusion du choix et le contrôle des esprits. En 2017, ce texte résonne encore étrangement ...
> Ecouter 

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !