Trans Musicales de Rennes

du 30 novembre au 04 décembre 2016

Trans Musicales 2015 : dernier défrichage en 10 coups de coeur

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 04/12/2015 à 17H28, publié le 02/12/2015 à 12H08
Christopher Smith alias Dralms, à ne pas louper aux Trans Musicales 2015.

Christopher Smith alias Dralms, à ne pas louper aux Trans Musicales 2015.

© Todd Duyn

Le festival rennais défricheur démarre mercredi avec plus de quatre-vingt groupes à découvrir jusqu'à dimanche. Après avoir passé cette moisson foisonnante au tamis, voici les dix groupes que nous avons le plus hâte de voir sur scène cette semaine au Trans Musicales. Sans compter les huit curiosités - très prometteurs 3SomeSisters notamment - dont nous vous avons déjà parlé.

DRALMS : électronique mélancolique à tomber

C'est notre gros coup de coeur cette année mais le boss des Trans Musicales Jean-Louis Brossard a un faible lui aussi pour Dralms. Rejoignez nous, ça ne sera pas long : il suffit d'écouter "Crushed Pleats" et de regarder le clip ci-dessous pour être contaminé. Emmené par le songwriter et chanteur Christopher Smith, ce groupe de Vancouver produit une musique électronique mélancolique, crépusculaire et hantée mais jamais plombée. Portées par une voix délicate, ses chansons hypnotiques et incroyablement entêtantes se distinguent par un travail de dentellière sur les textures et de belles harmonies aux claviers. On recommande chaudement son album "Shook", sorti en octobre.
Quand ? Mercredi 2 décembre 14H30 – Ubu et Vendredi 4 décembre 2h30 – Hall 8
Ecouter l'album de Dralms sur Deezerdeezer.com/album/11317028

PARADIS : house poppy en français

Comment ce duo a-t-il pu passer jusqu'ici entre les mailles du méga succès ? Il aura fallu les Trans Musicales pour mettre en valeur la house music romantique chantée en français de Simon Mény et Pierre Rousseau. Le premier est violoniste de formation, le second pianiste autodidacte. Via le skate, leurs goûts sont passés du punk au hip-hop pour finir par se fixer sur l'électronique et la house en particulier. Leur grande originalité c'est de chanter en français, d'une voix caressante, sur cette house music aux refrains pop efficaces. Aux Trans Musicales, ils proposent une création originale à l'Aire Libre, dont même les organisateurs ne savent rien, comme chaque année. Ils succèdent sur cette scène à Jeanne Added, Benjamin Clementine et Stromae. Autant dire, un ticket pour le septième ciel.
Quand ? Du Mercredi 2 décembre au Dimanche 6 décembre – L'Aire Libre

THE DIZZY BRAINS : punk rock malgache enragé

Du rock qui déménage pour dire sa rage. Moins courant qu'on ne le croit par les temps qui courent. Ce groupe de rock malgache aux textes engagés et aux guitares déchaînées revient aux fondamentaux (ils reprennent d'ailleurs les Sonics, pionniers punks des sixties). "Je préfère ne rien faire, prendre du plaisir, me promener dans les quartiers. Travailler n'est plus un truc évident, suer tout son sang pour un salaire de merde", braille le chanteur à s'en faire péter les cordes vocales. Il chante en vangy (la langue locale, traduite dans le clip ci-dessous) mais sa révolte sent le vécu. De fait, ces jeunes énervés de Tananarive ne sont jamais sortis de leur île et vont prendre l'avion pour la première fois. On réclame pour eux un accueil à la hauteur. D'autant qu'ils offriront aussi un concert à la prison de Rennes.
Quand ? Vendredi 4 décembre 22h10 – Hall 3
Ecouter > soundcloud.com/thedizzybrains

MAWIMBI : collectif de dj's afro-centriste euphorique

Mawimbi est un collectif de dj's et de producteurs de musique électronique français fous de musique africaine, en tant que matrice de toutes les musiques. Ces petits blancs-becs sont de vrais connaisseurs. Ils défendent aussi bien les musiques africaines que les musiques qui se rapportent à la culture des diasporas noires (dancehall, dub, techno, house etc) et depuis deux ans ils mettent le feu à toutes les soirées parisiennes où ils passent. Ils rêvaient de faire un Live depuis un moment et ils ont proposé aux Trans d’accueillir leur première création sur scène. Avec sans doute des visuels et des musiciens. On a hâte de se soumettre à l’envoûtement de ces chamanes des platines.
Quand ? Vendredi 4 décembre, 02h30 – Hall 9
Ecouter > soundcloud.com/wearemawimbi

TOTORRO : post-rock en formation "de luxe"

Ce groupe rennais ne viennent pas de naître, loin s'en faut, mais sa réputation a bondi d'un cran depuis la sortie l'an passé de son album "Home Alone", merveille de post-rock tout en tension, à la fois très technique et ultra sensible, capable de passer en une fraction de seconde de l'innocence enfantine au désenchantement le plus poignant. Et tout ça sans parole. Sur scène, Totorro, qui empreinte son nom au plus célèbre des personnages de Miyazaki, est connu pour sa puissance. Or, aux Trans Musicales ils se produisent cette année en formation "de luxe", avec Emile Sornin (leader de Forever Pavot, multi-instrumentiste), Clément Lemennicier (trompettiste de Bumpkin island) et Florian Renault (batteur de Wank For Peace). Immanquable.
Quand ? Vendredi 4 décembre 23h40 - Hall 3
Ecouter l'album "Home Alone" > deezer.com/album/7654899

ELLIOTT MOSS : éloge de la lenteur électronique

A seulement 21 ans, ce songwriter et producteur new yorkais a déjà sorti plus tôt cette année un merveilleux premier album. Sur scène, ce multi-instrumentiste précoce est accompagné de quatre musiciens mais en réalité Elliott Moss est un homme orchestre qui écrit, enregistre, produit et mixe tout tout seul dans sa chambre. Son album s'appelle "Highspeeds" mais c'est un leurre : sa musique électronique dépouillée est au contraire lente, majestueuse et onirique. D'une voix expressive et intimiste, il semble nous murmurer à l'oreille des secrets, sur des compositions sinueuses fourmillant de détails féériques ou mécaniques et de bruitages du quotidien. On est sous le charme.
Quand ? Dimanche 6 décembre, 21h40 - UBU
Ecouter l'album "Highspeeds" > deezer.com/album/10751660

IDIOTAPE : pépite coréenne explosive

"Idiotape ça envoie, ça va être terrible sur scène", promet Jean-Louis Brossard. Ce groupe sud-coréen de musique électronique résumé par MTV comme étant "l'enfant de Cut Copy, Daft Punk et Chromeo", est un trio composé de deux claviers-machines et d'un batteur. Superstars chez eux, ils ont été dénichés par l'intermédiaire de Jambinai, autre groupe sud-coréen venu l'an passé aux Trans. Sur les vidéos, effectivement, ça envoie.
Quand ? Samedi 5 décembre 01h45 – Hall 9
Ecouter l'album d'Idiotape "11111101" > deezer.com/album/7358980

HER : néo-soul rennaise ambitieuse

Simon (chant et guitare) et Victor (chant et claviers), deux ex-Popopopops, le groupe rennais en vue des dernières années, ont monté ce groupe de pop sensuelle chantée en anglais, sous l'influence revendiquée de Frank Ocean et Shuggie Otis. Leur premier titre, "Quite Like", accompagné d'un clip sexy, a servi de cheval de Troie, les faisant remarquer jusqu'à l'étranger - Pharell Williams lui-même les aurait repérés, assure leur papa-poule Jean-Louis Brossard. Leur néo-soul moderne rappelle en tout cas beaucoup Jungle sur "Five Minutes" à écouter ci-dessous. En attendant l'album, qu'ils disent vouloir peaufiner, on a bien envie de voir ce qu'ils ont dans le ventre sur scène et à domicile, où ils auront 45 mn pour s'exprimer, beaucoup plus que ce qu'ils nous ont déjà livré.
Quand ? Jeudi 3 décembre 22h00 - Hall 3

JACQUES : l'électronique désaxée en direct live

Co-fondateur du collectif Pain Surprises, Jacques fait de la house music très spéciale, aussi psychotique et troublante que sa coupe de cheveux. Il se présente seul sur scène, avec un ordinateur et un clavier Midi. Posés autour de lui, des objets ordinaires dont il tire des bruits, samplés en direct et mis en boucle. Sur son EP "Tout est magnifique", il a saisi des sons du quotidien : bruits de vaisselle, de grincements de portes, de vagues, et les a transformés en bases rythmiques inédites. C'est beau, intelligent, souvent grinçant et parfois drôle mais surtout beaucoup plus a facile à écouter qu'on ne se l'imagine. Oui, tout est magnifique, tout est musique.
Quand ? Vendredi 4 décembre 03h30 - Hall 9
Ecouter son EP "Tout est magnifique"jacquestransversal/sets/ep-tout-est-magnifique

KHUN NARIN'S : le sound-system psychédélique thaï

Ce groupe figurait déjà dans notre premier repérage des curiosités la semaine passée mais nous avons décidé d'en remettre une couche ici. Pourquoi ? Parce qu'on a furieusement envie de voir sur scène cette fanfare thaïlandaise de transe populaire qui mêle musique traditionnelle et airs occidentaux. Articulée autour d'un sound-system et de nombreuses percussions, avec une sorte de luth local à trois cordes et une basse, elle promet un quart d'heure psychédélique unique. Un moment de grâce, une minute de transe aux Trans, un instant T qui jamais ne se reproduira. 
Quand ? Samedi 5 décembre 1h30 – Hall 3

Les 37e Trans Musicales
Du 2 au 6 décembre 2015 à Rennes
> Culturebox diffuse en streaming de nombreux concerts
> Consultez toute la programmation du festival