The Libertines : qu'attendre du concert de reformation mardi au Zénith ?

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 30/09/2014 à 13H59, publié le 29/09/2014 à 18H54
Pete Doherty et Carl Barât le 26 septembre 2014 à l'Alexandra Palace (Londres).

Pete Doherty et Carl Barât le 26 septembre 2014 à l'Alexandra Palace (Londres).

© Stephanie Paschal/REX

Après un concert de retour triomphal à Hyde Park début juillet et une série de trois dates à l'Alexandra Palace (Londres) le week-end dernier, les Libertines reformés font halte mardi au Zénith de Paris. A quoi peut-on s'attendre pour ce show ?

Doherty et Barât filent le parfait amour

Si l'on en croit leur triplé de vendredi, samedi et dimanche à l'Alexandra Palace, les Libertines sont plutôt en forme et le climat est bel et bien apaisé entre les anciens frères ennemis Pete Doherty et Carl Barât, enfin réunis après un hiatus de quatre ans.

Bien que Doherty n'aie pu s'empêcher d'admettre en avril que cette reformation était en partie motivée par des besoins pécuniers, lui et son complice filent désormais la bromance parfaite et partagent le micro presque bouche contre bouche sur plusieurs titres, les photos en témoignent.

Si l'on en croit le NME, Doherty  était d'humeur taquine avec le public les trois soirs, lançant son chapeau dans la foule vendredi et multipliant les petites blagues - comme annoncer "un nouveau morceau" avant d'entamer "Music When The Light Go out" (extrait de leur second album de 2004),  ou de prétendre dimanche au 4e titre que "c'est notre dernier pour ce soir car le week-end a été long". 
Vidéo amateur de "Can't Stand Me Now" Live (28 sept 2014 - Alexandra Palace)
Quelques raretés au menu

Les concerts, longs chacun de 2 heures, ont débuté les trois soirs par "The Delaney" et "Campaign of Hate" et se sont terminés sur "What a waster" et "I Get Along".

Au milieu, une vingtaine de titres extraits des deux albums des Libertines -  comme "Time For Heroes", "Up The Bracket", "What Katie Did" et "Can't Stand Me Now" - quelques raretés telles que "You're My Waterloo", "Bucket Shop" ou "Death on The Stairs" et un titre ou deux de Doherty en solo ou des Babyshambles ("The Ballad of Grimaldi" et "Fuck forever" notamment).

Doherty confirme le projet d'album

Dimanche soir, Pete Doherty a terminé le concert en confirmant au micro le projet d'enregistrement d'un nouveau disque des Libertines, rapporte le NME

"Nous partons jouer en Europe, mais la prochaine fois que nous jouerons en Angleterre, nous jouerons probablement de nouvelles chansons d'un nouvel album", a-t-il lancé en conclusion de "I Get Along". Cet été, il avait parlé d'octobre ou novembre pour filer à Hambourg (Allemagne) travailler sur ce troisième album des Libertines.

The Libertines sont en concert le 30 septembre à Paris (Zénith) et le 1er octobre à Bruxelles.

Peter Doherty et Carl Barât dimanche 28 septembre après le concert des Libertines à Londres : La playlist du concert du dimanche 28 septembre à l'Alexandra Palace de Londres :

The Delaney
Campaign Of Hate
Vertigo
Time For Heroes
Horrorshow
Begging
The Ha Ha Wall
Music When The Lights Go Out
What Katie Did
The Ballad Of Grimaldi
The Boy Looked At Johnny
Boys In The Band
Can't Stand Me Now
Last Post On The Bugle
The Saga
Death On The Stairs
Don't Look Back Into The Sun
Tell The King
The Good Old Days
Fuck Forever
What Became Of The Likely Lads
Up The Bracket
Don’t Be Shy (snippet)
What A Waster
I Get Along