Diaporama 9 photos
Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox

Se souvenir de Kurt Cobain avec huit superbes clichés de Steve Gullick

Mis à jour le 05/04/2014 à 12H31, publié le 01/04/2014 à 16H57

Jeune photographe de presse anglais "immergé" dans la vague punk "grunge" d'alors, Steve Gullick a saisi Nirvana dans son objectif à de nombreuses reprises au début des années 90. Accompagnant leur ascension de près, il a connu l'époque de l'innocence blagueuse, puis celle des doutes et de la lassitude. Il publie un beau livre de photos, "Nirvana" (éditions Premium) dont voici huit clichés.

  • Kurt Cobain - Reading Festival (G-B) le 23 août 1991
    01 /09
    Kurt Cobain - Reading Festival (G-B) le 23 août 1991
    "Les membres de Nirvana étaient sympathiques, chaleureux, respectueux et accomodants", témoigne Steve Gullick dans son livre de photos de Nirvana. C' "étaient des gens de bonne compagnie : l'intelligence féroce qu'ils exerçaient sur scène était toujours contrebalancée par leur intelligence et leur bon esprit". Ici, "Kurt arbore fièrement son célèbre T-Shirt à manches longues" aux armes du magazine Sounds, disparu abruptement en avril 1991 et chez qui Steve Gullick a débuté.
    © Steve Gullick
  • Nirvana - Reading Festival (G-B) le 23 août 1991
    02 /09
    Nirvana - Reading Festival (G-B) le 23 août 1991
    Auparavant, le photographe avait fait une séance dans une tente du festival.  Il se souvient que Kurt avait "passé toute la séance à picoler joyeusement son sirop pour la toux à la codeine, m'expliquant avec enthousiasme qu'il n'avait pas l'habitude de goûter à de telles friandises, la codeine étant en Amérique interdite à la vente sans ordonnance." C'est néanmoins le temps de l'innocence pour le groupe. Fidèles au bon esprit potache qui présidait lors de leur première rencontre avec Steve Gullick quelques temps auparavant. "De cette rencontre, je n'ai gardé qu'un seul souvenir marquant", dit-il. "Ils étaient occupés à tendre un piège à un type nommé Everett, qui, en arrivant, n'a pas manqué de se prendre le seau d'eau qu'ils avaient accroché en haut de la porte."
    © Steve Gullick
  • Stockholm (Suède) le 30 juin 1992
    03 /09
    Stockholm (Suède) le 30 juin 1992
    "Il n'y avait pas de concert prévu ce jour là et nombre d'entre nous avons fait une longue et agréable promenade dans Copenhague", raconte Steve Gullick. "Krist et et Dave ont insisté pour tous nous inviter à dîner (les Teenage Fan Club et plusieurs roadies compris). (…) On a fait la fête toute la nuit (ou toute la journée puisque la nuit n'est jamais tombée)."
    © Steve Gullick
  • Kurt Cobain - Kilburn National (G-B) Le 5 décembre 1991
    04 /09
    Kurt Cobain - Kilburn National (G-B) Le 5 décembre 1991
    "Si mes souvenirs sont bons, le concert a démarré avec Dave à la guitare, Chris à la batterie et Kurt à la basse, et s'est terminé par une démolition en règle de la scène (peut-être pour faciliter la tâche des roadies, qui sait ?)."
    © Steve Gullick
  • Nirvana - Stockholm (Suède) le 30 juin 1992
    05 /09
    Nirvana - Stockholm (Suède) le 30 juin 1992
    "Nirvana était désormais le groupe de rock le plus en vogue du moment" Au point qu'ils sont la tête d'affiche du Reading festival cet été là. Gurlick est envoyé par le Melody Maker sur les premières haltes de la tournée européenne, en vue de publier un article pré-Reading. "On est arrivés par un bel après-midi d'été sur le plus beau site de festival que j'ai jamais vu, non loin d'Oslo. J'étais assis par terre en train d'admirer le paysage, quand un gamin à lunettes maigrichon s'est approché de moi pour me saluer.", se souvient Steve Gullick. "Il m'a fallu quelques secondes pour reconnaître Kurt Cobain. Kurt s'était fait couper les cheveux. Il s'était "déguisé" pour pouvoir flâner à Reading sans être dérangé, regarder les musiciens de l'affiche dont il était à la tête sans être obligé de rester confiné dans les coulisses."
    © Steve Gullick
  • Kurt Cobain - Stockholm (Suède) le 30 juin 1992
    06 /09
    Kurt Cobain - Stockholm (Suède) le 30 juin 1992
    Afin de ne pas dévoiler son nouveau look aux lecteurs du Melody Maker dans lequel les photos doivent être publiées, Kurt Cobain, qui souhaite se fondre dans la foule des festivals à venir, demande à Steve Gullick de faire en sorte de ne pas "bousiller sa couverture". Il le photographiera alors avec une capuche serrée autour du visage, masquant sa nouvelle coupe de cheveux. "Kurt semblait emprisonné par sa célébrité, mais un peu libéré par son déguisement.", analyse-t-il.
    © Steve Gullick
  • Kurt Cobain - Springfield Civic Center (USA) le 10 novembre 1993
    07 /09
    Kurt Cobain - Springfield Civic Center (USA) le 10 novembre 1993
    "C'est dans la loge de Spingfield que j'ai pris mes photos préférées de Nirvana : les plus intimes. Le groupe était détendu et semblait heureux.", se rappelle le photographe. "Kurt grattait une Fender Telecaster et lisait son courrier de fans. J'avais un petit garçon de six mois, et Kurt et moi nous sommes lancés dans une conversation sur la paternité. Il m'a expliqué qu'il aimait beaucoup les enfants et qu'il avait envie de devenir "une usine à bébés".
    © Steve Gullick
  • Kurt Cobain - Live MTV, Seattle (USA) le 13 décembre 1993
    08 /09
    Kurt Cobain - Live MTV, Seattle (USA) le 13 décembre 1993
    En décembre, Gullick avait été envoyé à Seattle pour couvrir le concert de Nirvana au Pier 48. Le Melody Maker voulait une photo de fin d'année avec Kurt, Kim Deal (Pixies) et Eddie Vedder (Pearl Jam). Il en profite pour faire "tout un tas de super photos de Nirvana prises depuis le public (je métais fait virer du "photo pit")." "La soirée a duré deux jours : la fête s'est poursuivie à l'hôtel. J'ai de vagues souvenirs en train de chanter des chansons d'Abba avec Kim et Kelly Deal." Il n'a plus jamais revu Kurt Cobain, mort le 5 avril suivant (1994), apparemment suicidé, d'une balle de fusil de chasse dans la tête.
    © Steve Gullick
  • La couverture du livre de photos "Nirvana" de Steve Gullick
    09 /09
    La couverture du livre de photos "Nirvana" de Steve Gullick
    La couverture du beau livre de photos de Steve Gullick publié aux éditions Prémium (39,90 euros).
    © Steve Gullick