Robert Plant enflamme Cognac avant les Eurockéennes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/07/2014 à 15H59, publié le 06/07/2014 à 15H53
Robert Plant sur scène au festival de Glastonbury le 30 juin 2014.

Robert Plant sur scène au festival de Glastonbury le 30 juin 2014.

© Paul Treadway / Photoshot / MaxPPP

L'ancien leader de Led Zeppelin, Robert Plant, et son nouveau groupe, The Sensational Space Shifters, ont fait chavirer samedi soir le public de Cognac où ils ont présenté quelques titres d'un prochain album, avant de se produire dimanche soir aux Eurockéennes de Belfort et mardi au Montreux Jazz Festival.

Robert Plant, 65 ans, n'a rien perdu de sa voix puissante. Avec son nouveau groupe, sur la scène du Blues Paradise, il a mêlé différentes influences et revisité quelques classiques dont les fameux "Babe I'm Gonna Leave You" ou "Whole Lotta Love" (voir cette vidéo amateur à Cognac) pour le plus grand plaisir de ses fans venus de toute la France à Cognac.
   
Il a également repris des standards du blues dont le fameux "Spoonful'", écrit par Willie Dixon et initialement enregistré en 1960 par Howlin' Wolf.
Robert Plant and the Sensational Space Shifters jouent "Little Maggie" au festival de Glastonbury le 30 juin 2014
Un avant-goût de son prochain album

Mais l'artiste à la voix légendaire a aussi conquis l'assistance avec quelques titres de son nouvel opus "Lullaby and... the Ceaseless Roar".
   
Avant-goût très prometteur de ce nouvel album studio qui renfermera 11 titres, le premier single "Little Maggie", a été particulièrement apprécié par le public. La chanson, entre country et electro, est portée par le banjo de Skin Tyson et les cordes enlevées de Juldeh Camara.
   
Autre morceau prometteur : "Rainbow", qui a immédiatement séduit le public, tel un classique de Led Zeppelin, soutenu par une batterie tribale et la dextérité de Robert Plant au... tambourin.
   
"Merci mes potes français !"

Trois générations étaient présentes à Cognac, dont de nombreux jeunes venus applaudir un mythe. Robert Plant les a conquis grâce à un savant mélange de rock, célébré dans la pure tradition par le bassiste Billy Fuller et le batteur Dave Smith, mais aussi de trip-hop savamment incorporé grâce à l'une des références du genre, l'Anglais John Baggott.
   
"Merci mes potes français, n'oubliez pas le nouveau disque en septembre!", a lancé Robert Plant avant de quitter la scène après un unique rappel.
   
Un succès qui ravit Michel Rolland, directeur et programmateur du festival. "Ce fut l'un des temps forts de cette édition. Cognac a trouvé la bonne recette : faire un mix entre des artistes à découvrir, des stars internationales comme Robert Plant qui innove sans cesse. Et d'autres, comme M, inspirées par le blues, qui nous apportent le public de demain".
Le teaser trop drôle de Robert Plant pour Cognac
   
Robert Plant et les Sensational Space Shifters sont dimanche 6 juillet aux Eurockéennes de Belfort, et mardi 8 au Montreux Jazz Festival.