Queen demande fermement à Donald Trump de ne plus utiliser ses chansons

Par @Culturebox
Mis à jour le 09/06/2016 à 20H18, publié le 09/06/2016 à 20H13
Brian May, guitariste de Queen, sur scène à Barcelone le 22 mai 2016

Brian May, guitariste de Queen, sur scène à Barcelone le 22 mai 2016

© Alejandro García /(EPA) EFE / Newscom / MaxPPP

Brian May, le guitariste de Queen, a exigé du candidat républicain à la Maison Blanche Donald Trump qu'il cesse d'utiliser les chansons du groupe de rock britannique pendant sa campagne électorale.

Mardi soir, Donald Trump est apparu à la télévision américaine avec en fond sonore "We are the champions", la mythique chanson de Queen, écrite et composée par le regretté Freddie Mercury et sortie en 1977, et qui est souvent utilisée comme hymne sportif lors de la remise de trophées.

Queen : "We are the Champions" (1977)

Dans un communiqué publié sur son site internet, Brian May affirme avoir reçu "une avalanche de réclamations" depuis. "Ceci n'est pas une déclaration officielle de Queen mais je peux confirmer qu'aucun droit d'utilisation de notre morceau n'a été demandé ni accordé", ajoute le guitariste emblématique du groupe.

Queen se renseigne sur "les démarches à effectuer"

"Nous prenons conseil pour savoir quelle démarche effectuer pour que cela ne se reproduise plus. Indépendamment de nos opinions sur le programme de M. Trump, il a toujours été contre notre morale de permettre l'utilisation de la musique de Queen à des fins politiques", écrit-il encore dans ce message.

Queen est le dernier d'une longue liste de groupes et musiciens qui ont déclaré refuser de voir leur musique associée au milliardaire américain. Les Rolling Stones, Neil Young, R.E.M et Adele entre autres ont réclamé que Donald Trump cesse tout usage de leurs chansons.