"Punk sur la ville !" : un livre sur le premier festival punk de l'histoire

Par @Culturebox
Mis à jour le 14/06/2014 à 14H59, publié le 10/06/2014 à 12H04
Fin de concert des Damned à Mont de Marsan en 1977

Fin de concert des Damned à Mont de Marsan en 1977

© PHOTOPQR/MAXPPP

Aussi surprenant que cela puisse paraître, le premier festival de punk européen de l'histoire a eu lieu à Mont-de-Marsan ! Durant deux étés, en 1976 et 1977, la sous-préfecture des Landes a accueilli des groupes qui allaient devenir cultes : The Clash, The Police, The Damned... Une aventure éphémère mais capitale racontée par Alain Gardinier dans un livre intitulé « Punk sur la ville ».

Reportage : S. Deschamps / J-M. Litvine
La première question que l’on se pose, c’est pourquoi Mont-de-Marsan ? Il semble qu’à l’époque, la cité landaise jouissait d’une scène rock très structurée, avec des concerts organisés dès 1973. Cette année-là aussi, des villes comme Orange et Nîmes avaient décidé d'interdire les festivals. Mont-de-Marsan avait donc une carte à jouer.
L'affiche du premier festival, en août 1976

L'affiche du premier festival, en août 1976

1000 spectateurs pour la première édition

Le 21 août 1976, pour la première édition du festival punk, environ 1000 spectateurs firent le déplacement aux arènes de Plumaçon pour assister aux concerts de midi à 3 heures du matin. Un chiffre qui tripla l’année suivante avec une affiche particulièrement alléchante : The Clash, The Police, The Jam, The Damned, Little Bob Story, Eddie and the Hot Rods, Bijou, Doctor Feelgood, Shakin’ Street, Asphalt Jungle...

Malgré l'engouement du public, le festival ne connut pas de troisième édition, du moins pas tout de suite. Il fallut attendre 1978 pour qu'il renaisse mais avec un style nettement moins punk comme le raconte à nos confrères de Sud-Ouest, l'un des créateurs du festival, André-Marc Dubos.

Regardez aussi ce reportage de France 3 Aquitaine de l'été 1977.
Un passionné de musique

Alain Gardinier était présent lors de la deuxième édition du festival. Natif de la côte basque, ce journaliste, qui débuta comme assistant-réalisateur au cinéma, a réalisé de nombreux reportages autour des sports de glisse et notamment du surf.
Passionné de musique, Alain Gardinier retrace l'histoire du premier festival de punk rock européen à Mont-de-Marsan en 1976

Passionné de musique, Alain Gardinier retrace l'histoire du premier festival de punk rock européen à Mont-de-Marsan en 1976

© France 3 Culturebox
Mais son autre passion, c’est la musique et le rock. Chroniqueur musical dans « Nulle part ailleurs » (époque Les Nuls) et pour le Top 50 avec Marc Toesca, il fut aussi présentateur de Culture Rock sur M6 puis producteur exécutif de Taratata, sans compter les nombreux articles qu’il signa pour Le Nouvel Obs, Rock and Folk, L’Echo des Savanes... Auteur de plusieurs biographies de musiciens, Alain Gardinier a publié en 2010 « 365 jours de l’histoire du rock » (Ed. La Martinière) qui raconte pour chaque jour de l’année une anecdote sur l’histoire du rock.
Punk sur la ville © Editions Atlantica
Pour « Punk sur la ville », il a rassemblé autour de 150 photos et documents inédits, des témoignages des organisateurs du festival de Mont-de-Marsan mais aussi de musiciens ou de spectateurs.
 
« Punk sur la ville » d’Alain Gardinier – Ed. Atlantica – 180 pages – 25 euros 

Un autre ouvrage consacré au récit de ce festival a été publié chez Julie Editions. « Le massacre des bébés skaï » est signé Thierry Saltet avec une préface de Marc Zermati, un des créateurs du festival.