Barbara Carlotti et ses carnets de voyages intimes

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/12/2012 à 15H16, publié le 23/04/2012 à 16H59
Barbara Carlotti signe un 3e album très réussi

Barbara Carlotti signe un 3e album très réussi

© François Fleury

C’est un disque inclassable, qui oscille entre les modèles classiques de la chanson et des sonorités plus modernes d’une pop lyrique aux arrangements très soignés. Et puis il y a des histoires. « L’amour, l’Argent, le Vent », sorti début avril fait parfois penser à un disque de comédienne de cinéma, tant les propos sont marqués. Mais Barbara Carlotti n’a pas besoin d’un Gainsbourg ou d’un Biolay pour lui écrire ses titres. Elle fait ça à sa manière, très personnelle, en signant brillamment paroles, musiques et co-réalisations.

Barbara Carlotti aime de frotter à des univers et des métiers différents. Elle a navigué dans le monde du jazz, de la danse contemporaine, de la poésie, du cinéma…

L’artiste s’est confrontée cette fois-ci à de véritables voyages qui ont directement inspiré cet album. Mais  au delà des références directes au Japon (« L’avenir ») ou à l’Inde (« Nuits sans  lune »), l’aventure n’a rien d’exotique. Le voyage est ici celui d’une femme, qui se révèle et de dévoile sous différentes profondeurs de champs, tantôt intime, joyeuse, triste ou désinvolte. Les textes prennent parfois la forme de récits très précis, comme cette évocation très réussie de l’adolescence au cœur des années 80 (« Quatorze ans ») et se font à d'autres moments, beaucoup plus énigmatiques et oniriques.

Barbara Carlotti en studio :

Des images et une voix

Très cinématographique, cet album est d’abord marqué par la voix singulière de Barbara Carlotti. On aime ou on déteste. Et sur cet aspect aussi, la musicienne aime se promener, bouger les lignes, changer de tonalités. Les chansons à la voix basse étant particulièrement réussies (« L’amour, l’argent, le vent »,  « Ouais ouais ouais  ouais»). Le disque est aussi marqué par un duo avec Phillipe Katerine dans un registre (presque) sérieux.

Pour sa tournée qui débute, Barbara Carlotti a choisi de jouer cet album dense et léger de manière très fidèle. On pourra le vérifier notamment au Printemps de Bourges le 28 avril et aux Francofolies le 13 juillet.

« L’amour, l’Argent, le Vent » de Barbara Carlotti (Atmospheriques)