Prince : 5 faits et anecdotes en souvenir

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 26/04/2017 à 15H48, publié le 21/04/2017 à 12H22
Prince Rogers Nelson sur scène en juin 1990 à Rotterdam (Pays-Bas).

Prince Rogers Nelson sur scène en juin 1990 à Rotterdam (Pays-Bas).

© Frans Schellekens/Redferns/Getty Images

Un an exactement que Prince nous a quittés par surprise, un 21 avril 2016, à l'âge de 57 ans. Pour se souvenir de lui et conjurer l'oubli, voici cinq faits et anecdotes que vous aviez peut-être loupés à partager. L'occasion de remettre sur la platine sa chanson "Sometimes it's snows in April", encore et encore.

1.
Prince avait le sens de l'auto-dérision et… de la réplique

En 2004, dans un sketch (ci-dessous), le frère de Eddy Murphy, Charlie Murphy, racontait sa rencontre avec Prince, un soir en club à l'époque de Purple Rain. Le Kid de Minneapolis l'avait invité avec ses amis à finir la soirée chez lui puis, pour tuer l'ennui, lui avait proposé un match de basket improvisé. Dans ce sketch absolument hilarant c'est le comédien Dave Chappelle qui incarnait Prince. Loin de se sentir offensé, le Kid de Minneapolis trouva Chappelle très drôle et devint ami avec l'acteur, ce qui prouve bien son sens de l'auto-dérision. Mais la vengeance est un plat qui se mange froid. En 2013, sans prévenir l'intéressé, Prince choisit d'orner la pochette de son single "Breakfast Can Wait" avec une photo du sketch, Chappelle-Prince servant des pancakes. Chez Jimmy Fallon l'an passé, Dave Chappelle expliquait en riant "on se fout de lui dans un sketch et il s'en sert pour une pochette. Que pouvais-je faire ? Le poursuivre ? C'est échec et mat."
 


2.
Prince était un activiste et un philanthrope discret

Manuela Testolini, qui fut l'épouse de Prince de 2001 à 2006 a révélé peu après sa mort l'an passé la philanthropie méconnue du musicien. Il donnait beaucoup, mais souvent en secret et selon elle, ses activités charitables lui prenait autant de temps que sa musique, y compris en tournée. Il était investi dans les associations d'aide aux démunis comme Love 4 One Another et en faveur de l'environnement comme Green For All et il l'avait poussée à monter In A Perfect World pour aider les enfants en difficulté (deux écoles construites au Malawi notamment). "Il voulait être un catalyseur pour les autres", se souvenait-elle dans Rolling Stone. "S'il voyait une famille en difficulté à la télé, avec un enfant malade et pas d'assurance maladie, au lieu de dire "c'est triste", il me laissait un mot disant "Appelle cette chaîne de télé et trouve où sont ces personnes que l'on puisse rapidement les aider."
Par ailleurs, Prince n'était pas souvent ouvertement politique dans ses chansons. Mais il plaidait discrètement en faveur de la diversité. Après le meurtre du jeune afro-américain Trayvon Martin en 2012, il avait soutenu sa famille et surtout inspiré la création de YesWeCode, une association oeuvrant à investir les jeunes des minorités dans la technologie. En mai 2015, quelques jours après la mort de Freddie Gray et les manifestations contre les violences policières qui avaient suivi, il avait donné "un concert pour la paix" à Baltimore, dévoilant pour l'occasion une chanson, "Baltimore", évoquant les brutalités contre les Noirs. La même année, aux 57e Grammy Awards, en remettant l'album de l'année, Prince avait prononcé une phrase simple et puissante, clin d'œil au mouvement Black Lives Matter : "Les albums comptent encore. Comme les livres et les vies noires, les albums comptent. Ce soir et toujours."

3.
Quand Prince était monté sur scène avec Michael Jackson et James Brown

En 1983, trois immenses entertainers se retrouvent sur scène lors d'une soirée au Beverly Center de Los Angeles consacrée à James Brown et BB King. Comme on peut le voir dans la vidéo ci-dessous, c'est Michael Jackson, qui venait de sortir "Thriller", qui insista pour que James Brown fasse monter sur scène Prince, qui n'était pas encore la superstar qu'il allait devenir avec "Purple Rain" l'année suivante. Flamboyant, Prince ne loupe pas l'occasion de se faire remarquer après la remarquable prestation de Michael. Virevoltant, empoignant fébrilement la guitare, le Kid se met torse nu et danse à sa façon singulière, sensuelle. A deux doigts de voler le show malgré une certaine gaucherie.
 

4.
Quand il avait viré Kim Kardashian de scène

Lors d'un concert en 2011 au Madison Square Garden, Prince avait invité Kim Kardashian à monter sur scène pour danser avec lui. Mais la starlette ne bougeant pas dans sa robe fourreau, il l'avait cavalièrement renvoyé dans le public d'un cinglant "Get off the stage" ("Quittez la scène").
 

5.
Quand il avait repris "Creep" de Radiohead dans une version électrisante 

Sur scène, Prince ne manquait jamais une occasion d'honorer ceux qui l'avaient inspiré en reprenant leurs chansons sur scène. Un geste que l'on aimerait voir plus souvent de la part des musiciens. Invité de la prestigieuse mi-temps du Super Bowl en 2007, il avait repris "We Will Rock You" de Queen, "Proud Mary" de Creedance Clearwater, "All Along The Watchtower" de Bob Dylan et "Best of You" des Foo Fighters avant d'entonner Purple Rain sous la pluie ! En 2008, au festival Coachella, il avait repris des chansons des Beatles et de B-52's mais il avait surtout soufflé tout le monde avec une reprise exceptionnelle de "Creep" de Radiohead qui donne encore le frisson...
 

Ecouter "Sometimes it's snows in april" , requiem pour un ami mort en avril...

Alerte résultats de la présidentielle 2017
M'alerter dès que les résultats seront publiés !