Pression sur les Rolling Stones après la confirmation du concert de Tel Aviv

Par @Culturebox
Publié le 25/03/2014 à 20H15
Les Rolling Stones, ici le 15 mars dernier à Singapour, étape de leur tournée "14-on-Fire"

Les Rolling Stones, ici le 15 mars dernier à Singapour, étape de leur tournée "14-on-Fire"

© ROSLAN RAHMAN / AFP

Les Rolling Stones ont annoncé mardi qu'ils donneraient un concert en Israël en juin, mais des militants pro-palestiniens ont aussitôt demandé aux rock-stars britanniques de revenir sur cette décision. Cela serait comparable, selon eux, au fait de jouer en Afrique du Sud du temps de l'Apartheid.

Les Rolling Stones iront donc bien en Israel en concert dans le cadre de leur tournée "14-on-Fire". Une porte-parole du groupe a indiqué que le groupe se produirait le 4 juin dans le parc Hayarkon de Tel-Aviv. 

Pressions du mouvement "Boycott, désinvestissement, sanctions"

Mais Rafif Ziadah, un porte-parole du mouvement de "Boycott, désinvestissement, sanctions" (BDS) a rappelé que les Rolling Stones avaient critiqué l'Apartheid en Afrique du Sud, estimant qu'Israël pratiquait aussi une politique de ségrégation. "Les organisations palestiniennes exhortent les Rolling Stones à ne pas jouer dans l'Israël de l'apartheid et à ne pas fermer les yeux sur (ses) violations du droit international et des droits de l'Homme contre le peuple palestinien", a déclaré le porte-parole. 

Après des mois de rumeurs sur cette première visite du groupe en Israël, les médias locaux ont en revanche jubilé après l'annonce de la date du concert. "C'est officiel ! Les Rolling Stones viennent à Tel-Aviv", se félicitait  sur son site Haaretz, affirmant que l'organisateur du concert en Israël Shuki Weiss avait garanti au groupe 6,7 millions de dollars (4,9 millions d'euros) pour un soir de concert. 

"Une visite historique" pour l'organisateur Shuki Weiss

"C'est une visite historique et significative", a insisté l'organisateur, cité par le Jérusalem Post. "De nos jours, quand on entend des appels au boycott de partout dans le monde, ce n'est pas gagné qu'un groupe de cette envergure vienne en Israël", a-t-il ajouté. Un nombre croissant d'entreprises et de gouvernements étrangers ont indiqué qu'ils ne commerceraient pas avec des sociétés israéliennes ayant des liens avec les colonies juives dans les territoires occupés, démontrant le succès de la campagne palestinienne de boycott.

L'annonce de la venue des Rolling Stones en Israël intervient après que le groupe eut annulé la semaine dernière leur tournée prévue en Australie et en Nouvelle-Zélande à la suite du suicide de la compagne de Mick Jagger, L'Wren Scott. Les Rolling Stones ont promis de revenir en Australie et Nouvelle-Zélande  "aussi vite que possible".