Poursuivi pour plagiat, Led Zeppelin a-t-il chipé "Stairway to Heaven" ?

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 19/05/2014 à 23H14, publié le 19/05/2014 à 20H29
Led Zeppelin dans les années 70 : Robert Plant, John Paul Jones et Jimmy Page.

Led Zeppelin dans les années 70 : Robert Plant, John Paul Jones et Jimmy Page.

© Mazel / Sunshinephoto /MAXPPP

Vous avez bien lu. L'un des plus célèbres morceaux de Led Zeppelin, "Stairway to Heaven", paru sur le quatrième album du groupe en 1971, pourrait ne pas avoir été composé par Page et Plant. La cultissime intro de la chanson aurait été écrite par le groupe Spirit. Il suffit d'écouter leur "Taurus" pour s'en convaincre. Après 40 ans de rage sourde, le groupe a décidé de traîner le Zep en justice.

Rappel des faits. En 1968, Led Zeppelin effectue une tournée américaine pour défendre son premier album. Leur premier show se déroule à Denver juste après Noël, et les Anglais font la première partie du groupe californien Spirit. Ils joueront avec ce groupe ensuite au moins quatre fois.

Dans un article très complet de Business Week, Mark Andes, le bassiste de la formation, pense que les membres de Led Zeppelin ont entendu "Taurus" ce jour-là, démarrant un processus qui a finalement abouti à la réappropriation du morceau par Page, Plant et consorts pour les premières mesures de "Stairway to Heaven". 

Si Jimmy Page se réfère dès le début à cette chanson enregistrée en 1970 comme étant "mon bébé" et l'une dont il est apparemment le plus fier, le guitariste de Spirit Randy California, auteur de "Taurus", l'accuse en 1997 dans une interview au magazine Listener de la lui avoir volée. Et s'énerve. "Ils ont fait des millions de dollars dessus et ils n'ont jamais dit merci, jamais dit "est-ce qu'on peut vous dédommager ?"

Led Zeppelin a été déjà accusé à plusieurs reprises de plagiat, notamment pour "Whola Lotta Love", "Dazed and Confused" et "The Lemon Song".

Aujourd'hui, les héritiers de Randy California, mort en 1997 en tentant de sauver son fils de la noyade, ont décidé de poursuivre en justice Led Zeppelin pour violation du droit d'auteur. Pourquoi maintenant, plus de 40 ans après les faits ?

Parce que Led Zeppelin ressort actuellement ses neuf albums studio en version remasterisée. Et que les plaignants vont tenter à cette occasion de faire pression en menaçant de bloquer la ressortie de l'album contenant "Stairway to Heaven" (Led Zeppelin IV). A moins que n'y soient apposés les crédits qui leurs sont dûs ainsi qu'un dédommagement. 

Selon Business Week, Led Zeppelin IV se serait mieux vendu que le "Thriller" de Michael Jackson aux Etats-Unis, en partie parce qu'il contenait "Stairway to Heaven" que le groupe avait refusé de commercialiser en single. Des estimations publiées en 2008 avaient estimé que ce morceau, l'un des slows les plus connus du rock'n'nroll, avait rapporté au moins 562 millions de dollars (409 millions d'euros). De quoi verser effectivement une petite compensation.

En attendant, à vous de juger !