Placebo fait son effet au Printemps de Bourges pour ses 20 ans

Par @Culturebox
Mis à jour le 21/04/2017 à 10H04, publié le 20/04/2017 à 18H15
Brian Molko, chanteur du groupe Placebo le 19 avril au Printemps de Bourges

Brian Molko, chanteur du groupe Placebo le 19 avril au Printemps de Bourges

© Loll Willems, Printemps de Bourges

Le célèbre groupe de rock londonien a entamé sa tournée rétrospective à l'occasion de ses 20 ans d'existence. Après deux dates au Mexique, Placebo s'est arrêté sur la scène du W au "Printemps de Bourges" avant de continuer sa tournée en Europe.

Avec pas moins de sept dates en France pour sa tournée des 20 ans, Placebo fait partie des groupes qui ont marqué toute une génération. Loin est l'époque des débuts où il faisait la première partie de David Bowie. Invité au "Printemps de Bourges", le groupe s’est produit sur la scène du W ce mercredi 19 avril.

Reportage : France 3 Centre-Val de Loire - A. Métais / O. Lopez / B. Biraud / J. Chesnay

Pour ses 20 ans, le groupe a voulu faire une rétrospective. Placebo a sorti de nouvelles éditions vinyles, CD, DVD et Blueray de ses anciens albums. Si se replonger dans les premiers temps du groupe n’est pas forcément une chose facile, le bassiste, Stefan Olsdal estime que c’est nécessaire : "On voulait respecter le fait que certaines chansons que nous n’aimons pas forcément ont contribué à faire ce que nous sommes. Donc on a dû choisir entre les chansons qu’on aimait, celles qui voulaient dire quelque chose pour nous et celles qui nous ont rendus célèbres."

Stefan Olsdal, bassiste du groupe Placebo, le 19 avril au Printemps de Bourges

Stefan Olsdal, bassiste du groupe Placebo, le 19 avril au Printemps de Bourges

© Loll Willems, Printemps de Bourges

"La tournée des adieux ce n’est pas vraiment la tournée des adieux"

Qu’on se rassure, la tournée des 20 ans n’est pas prévue pour être la dernière. Stefan Olsdal, le bassiste du groupe coupe court aux rumeurs : "Je ne pense pas qu’une rétrospective signifie que c’est la fin. On est arrivés à un moment de notre histoire où la tournée des adieux ce n’est pas vraiment la tournée des adieux. On est des musiciens, on ne peut pas prendre notre retraite. Parce que quand on est musicien, c’est quelque chose qu’on fait jusqu’à la mort."