Le Pitchfork Festival 2015 fait son grand huit musical

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 29/10/2015 à 10H33, publié le 26/10/2015 à 12H15
Les quatre sauvageonnes espagnoles de Hinds à l'affiche du Pitchfork Paris 2015.

Les quatre sauvageonnes espagnoles de Hinds à l'affiche du Pitchfork Paris 2015.

© DR

Pour sa 5e édition parisienne prévue du 27 au 31 octobre, le Pitchfork Festival dédié aux musiques actuelles a décidé de ne rien s'interdire et d'élargir encore son champ d'investigation sonore. Sa programmation ultra éclectique illustre le grand écart permanent entre tous les styles qui prévaut désormais sous les casques.

"Chez Super! (organisateur du festival) comme chez Pitchfork (le site musical américain et maison mère), ce qu'on aime bien en ce moment ce sont les extrêmes", explique Julien Catala de Super! "Au bureau, on passe de la pop mainstream au métal, du rock garage à la pop en passant par des groupes techno ou expérimentaux. Je crois que la programmation cette année est le reflet de cet état d'esprit en dents de scie."

La programmation fait en effet le grand écart, et saute allègrement du rock de Kurt Vile et Ariel Pink au hip-hop de Run The Jewels et Rome Fortune, puis à la techno de Laurent Garnier, avec un détour par l'électro rock de Ratatat, la pop onirique de Beach House et la folk de Father John Misty.

Les cultissimes Godspeed voisinent avec les jeunes sauvageonnes de Hinds

Il faudra aussi compter avec les revenants cultes Godspeed You Black Emperor! et Spiritualized ainsi qu'avec la nuée de nouvelles têtes dont les adorables petites furies rock espagnoles Hinds et la très attendue Nao, mise en lumière sur "Superego", un titre du dernier album de Disclosure. A ne pas louper également, le soul brother Curtis Harding et Unknown Mortal Orchestra, dont le très bel album de groove mutant sorti cette année est injustement passé inaperçu.

L'un des titres du dernier album solo de Thom Yorke :

Thom Yorke remplace Björk

Prévue à l'origine en tête d'affiche, Björk a déclaré forfait début août. Elle est remplacée par Thom Yorke, qui présentera vendredi pour la première fois en France "Tomorrow's Modern Boxes", son album sorti sur internet il y a un an. "Cette annulation de Bjork nous a pourri les vacances", se souvient Julien Catala. "On s'est vraiment creusé la tête pour la remplacer."

Le Teaser du Pitchfork Paris 2015 :

L'Opening Night du mardi, nouveau laboratoire du festival

La grande nouveauté cette année, c'est l'Opening Night qui se déroule mardi soir dans plusieurs salles du 11e arrondissement de Paris. Une sorte d'avant-scène consacrée aux découvertes pour repousser les murs de la Grande Halle, hôte du festival depuis ses débuts en 2011.

"L'idée c'était de faire une sorte de Block Party dans le 11e arrondissement pour présenter nos derniers coups de cœur, tous les jeunes groupes que nous ne pouvons faire passer à la Grande Halle faute de place", explique Julien Catala. Un bracelet unique permet aux festivaliers de circuler de lieux en lieux, un concept dont le périmètre pourrait s'étendre l'an prochain. (voir notre sélection de sept groupes à voir)

Après le bowling l'an dernier, place aux flippers : les amateurs vont pouvoir tilter toute la soirée sur la série d'appareils installés sur le playground à l'entrée du festival. Mais en fin de parcours samedi soir, le Pitchfork a prévu de remettre tout le monde sur la piste de danse avec un set inédit en "back to back" de John Talabot, héros de la scène house, et Roman Flugel, figure de la minimale techno. Un prélude dansant idéal avant de donner les clés en clôture à l'imprévisible Laurent Garnier.

Le Pichfork Festival se déroule du 29 au 31 octobre à la Grande Halle de La Villette.
> Tout le programme sur le site du festival
> Une Opening Night est prévue le mardi 27 octobre et des "Afters" au Trabendo jeudi et vendredi.

> Culturebox propose en direct Live de nombreux concerts de cette édition