Philippe Manoeuvre prend sa retraite et quitte Rock&Folk: l'interview du 20h

Par @Culturebox
Mis à jour le 19/02/2017 à 12H41, publié le 19/02/2017 à 12H40
Philippe Manoeuvre lors de l'exposition sur le rock "rock story" au Mans en 2015

Philippe Manoeuvre lors de l'exposition sur le rock "rock story" au Mans en 2015

© Olivier Blin / PHOTOPQR/LE MAINE LIBRE

C'est un jeune retraité et un jeune papa. A 62 ans, Philippe Manoeuvre, rédacteur en chef historique de "Rock&Folk", a annoncé qu'il arrêtait sa carrière de journaliste. Il vient de boucler son dernier numéro. Celui qui vient d'accueillir une petite Lily Rock dans son foyer, a annoncé qu'il allait désormais écrire et s'occuper de sa famille. Mais il gardera toujours un œil sur la planète rock !

Invité de Laurent Delahousse dans le journal de 20 heures du 18 février, Philippe Manoeuvre se livre sur sa vision du rock aujourd’hui, sur ses idoles, sa jeunesse et son parcours. 

 

A l'aube d'une nouvelle vie

C'est une nouvelle vie qui commence pour le plus célèbre des journalistes rock français. Et il fait ce métier depuis tellement longtemps qu'il se demande bien à quoi va ressembler son quotidien. 

J'ai toujours été rédacteur en chef. A 23 ans, j'étais rédacteur en chef de "Métal Hurlant" et ensuite je suis devenu rédacteur en chef de "Rock&Folk". J'ai passé ma vie dans la presse, à concevoir des journaux, à ne jamais partir plus de 15 jours d'affilés en congés pour ne pas rater de bouclage.

Philippe Manoeuvre

Cela fait un an qu'il a pris sa décision. Et qu'il savoure tous les derniers instants. Mais il ne quitte pas la planète rock pour autant. Il va écrire des livres, notamment. Car Philippe Manoeuvre, c'est un peu une encyclopédie du rock à lui tout seul. Il a des souvenirs par milliers de concerts, de stars, d'anecdotes. Les Stones, Iggy Pop, Michael Jackson, ses idoles sont nombreuses... Et s'il observe avec bienveillance les jeunes artistes, il regrette leur côté "trop travaillé". 

Personne n'a aujourd’hui le génie d'un Michael Jackson. Il y a de bons techniciens, comme Lady Gaga ou Bruno Mars. Mais il leur manque cette touche incroyable qui faisait que l'on disait de Jackson "Mais de quelle planète vient-il ?" On sent trop le travail aujourd'hui.

Philippe Manoeuvre

Le désamour des rockeurs et de la télévision

Quand on lui demande si le rock, et notamment français, est toujours vivant, alors que les artistes peinent à remplir les salles, il constate : "Il y a plein de groupes qu'on adore mais dont les noms ne disent rien au grand public. On arrive pas à les sortir des petites salles. La vraie difficulté, c'est le désamour du rock et de la télévision. Les rockeurs ont arrêté d'aller à la télé. Ca les énerve, les fatigue, ils n'aiment pas, ne peuvent pas s'exprimer. Alors que les nouveaux artistes de la scène pop ou du hip-hop sont très à l'aise et utilisent très bien la télévision". 

Son message: croire en ses rêves

Le seul message qu'il veut faire passer aux jeunes qui veulent se lancer dans la musique, c'est de croire en eux.

Si vous n'y croyez pas vraiment, personne n'y croira pour vous. Moi j'y ai cru. Je suis arrivé de Châlons-en-Champagne, j'ai fait le siège de "Rock&Folk", je suis entré au journal et suis devenu rédacteur en chef. J'ai tenu 25 ans.

Philippe Manoeuvre
 25 ans et 30 000 pages consacrées au rock. La fin d'un chapitre, mais pas de l'histoire !