Paul McCartney au Stade de France : "Les Beatles, c'était un sacré bon groupe !"

Par @Culturebox
Mis à jour le 10/06/2015 à 20H31, publié le 10/06/2015 à 11H30
"Be happy !" : c'est le message de Paul Mc Cartney aux Français avant son concert au Stade de France le 11 juin

"Be happy !" : c'est le message de Paul Mc Cartney aux Français avant son concert au Stade de France le 11 juin

© France 2 Culturebox

Après avoir enflammé le stade Vélodrome de Marseille, Paul McCartney s’apprête à faire de même au Stade de France le 11 juin dans le cadre de sa tournée Out There. À deux jours de l’événement parisien, rencontre avec l’ex-Beatle qui, à 72 ans, n’a rien perdu de ses allures de jeune garçon dans le vent.

Quelques jours avant de souffler ses 73 bougies (ce sera le 18 juin), Paul McCartney va donc remplir le Stade de France. 80 000 places ont été vendues en moins de deux heures, sachant que la capacité maximum du Stade de France en version concert est de 90 000 places ! Un engouement qui doit certainement beaucoup à la rareté des passages de l’ex-Beatle dans l’Hexagone. La dernière fois, c’était en 2011 mais il faut remonter à 2004 pour retrouver sa trace au Stade de France où il s’était produit devant 50 000 personnes.

Le 11 juin, Paul McCartney devra faire au moins aussi fort qu’à Marseille où le 5 juin, il a chanté durant près de 3 heures, égrenant 39 tubes dont 23 des Beatles. "Un sacré bon groupe", comme il l’a confié à une équipe de France 2 venue le rencontrer pendant les réglages son avant le concert.

Reportage : C. Airaud / P. Maire / S-V. Ho / V. Castel 


"Nous avons toujours passé de très bons moments avec le public français", a déclaré dans un communiqué Paul McCartney. Parmi ses bons moments, les trois semaines passées sur la scène de l’Olympia du 16 janvier au 4 février 1964. Un contrat de 41 dates, signé entre Brian Epstein, le producteur des Beatles, et Bruno Coquatrix qui avait peur de ne pas remplir la salle avec ce groupe de Liverpool. Résultat : sur l'affiche, la star c'est Sylvie Vartan mais aussi Trini Lopez, un chanteur et guitariste américain d’origine mexicaine.

Les Beatles jouèrent pour 2100 francs par jour (320 euros), à raison d’un ou deux shows quotidiens avec huit titres au programme. Cet engagement parisien restera un fait unique dans la carrière du groupe, car c’est à l’Olympia que les Beatles ont joué le plus longtemps au même endroit.
 
En 1965, les Beatles reviendront dans la capitale, au Palais des Sports pour deux concerts. Suivront deux autres shows au Palais d’Hiver de Lyon puis un dernier au Palais des Expositions de Nice. Mais cette fois, ce sont eux les têtes d'affiche. La Beatlemania ne fait que commencer.
Concert Beatles Palais des Sports Paris 1965
Après Paris, Paul McCartney poursuit sa tournée "Out There" jusqu’au 31 juillet, avec des dates aux USA, en Norvège, en Suède et au Danemark.

"Out There", la tournée de Paul McCartney
Au Stade France le 11 juin 2015
18h30 : Ouverture des portes
20h :  Début du concert
Tarifs : de 67 à 133 euros