Mort de Joe Cocker : retour sur sa carrière et hommages de la scène rock

Par @Nijikid Journaliste, responsable de la rubrique Rock-Electro-Rap de Culturebox
Mis à jour le 23/12/2014 à 10H28, publié le 22/12/2014 à 20H05
Le chanteur anglais Joe Cocker.

Le chanteur anglais Joe Cocker.

© Walter Bieri / keystone/ AFP

Le chanteur anglais de rock et de blues Joe Cocker est mort lundi à l'âge de 70 ans, à l'issue d'une longue bataille contre le cancer du poumon, a fait savoir son label Sony. Originaire de Sheffield (Angleterre), il s'est éteint dans son ranch du Colorado (Etats-Unis).

Connu pour sa voix rauque, Joe Cocker a sorti  une quarantaine d'albums, dont 22 en solo, en une quarantaine d'années. Une carrière jalonnée de tournées et de tubes tels que "Up Where We Belong" (en duo avec Jennifer Warnes, chanson qui lui avait valu un Grammy en 1983), "You are so beautiful" ou "You Can Leave Your Hat On", qui figurait dans le film "9 semaines et demie". Son dernier album, "Fire it up", était sorti en 2012. 
Autres tubes incontournables : "Unchain my heart" et une reprise du classique de Ray Charles, "Night Calls". Il est aussi connu pour sa reprise des Beatles "With a Little Help From My Friends", qui lui a valu son immense notoriété en Angleterre - il était d'ailleurs,  dit-on, l'un des seuls que Paul McCartney autorisait à reprendre les Beatles sur scène. Au fameux concert de Woodstock, qui l'avait révélé, il avait joué quatre chansons dont celle-ci. 
Il avait reçu l'Ordre de l'Empire britannique remis par la reine en 2007. La star n'avait toutefois pas grand chose du glamour qui entoure généralement les stars du rock : souvent débraillé, une éternelle barbe de trois jours, le crâne prématurément dégarni, il n'a jamais défrayé la chronique par ses frasques, à l'inverse d'un Mick Jagger, par exemple.

Pour autant, Joe Cocker avait aussi sa part d'ombre. Récemment, il revenait dans les interviews qu'il accordait sur les folles années 70 qui l'avaient vu "plonger la tête la première" dans la drogue et l'alcool.

Reportage France 2 : I Baechler, C.Botella
Il était "très talentueux, une vraie star, mais en même temps quelqu'un d'humble qui adorait jouer en concert.", a souligné son agent Barrie Marschall dans un communiqué. "Quiconque l'a vu live ne pourra l'oublier". 

Curieusement, ni son talent, ni son succès ne lui ont permis d'être accueilli au Panthéon des stars, le Rock and Roll Hall of Fame, ce dont le chanteur Billy Joel s'était ému en septembre dernier pendant un concert à New York. 

Joe Cocker laisse derrière lui sa femme, Pam Cocker, une belle-fille et deux petits-enfants. La famille a prévu des obsèques privées. 
Hommage des artistes

L'ancien Beatles Ringo Starr a été un des tout premiers à lui rendre hommage, écrivant sur twitter : "Au revoir et Dieu bénisse Joe Cocker de la part d'un de ses amis Paix et amour".

Paul McCartney a fait part lui aussi de sa "tristesse" dans un communiqué. "C'était un adorable gars du nord que j'aimais beaucoup, j'adorais sa façon de chanter. J'étais aux anges quand il a décidé de chanter une reprise de 'With a little help from my friends'", a déclaré Sir Paul.

"Nous t'avons toujours aimé et tu nous manqueras à jamais", a écrit de son côté Steven Tyler, le chanteur d'Aerosmith, sur Twitter.

Tom Morello de Rage Against The Machine a tweeté "RIP Joe Cocker Great voice & spirit" (Repose en paix Joe Cocker, grande voix & esprit), le compte du groupe Motorhead a tweeté "tu nous manqueras!" et le rappeur Lupe Fiasco "RIP Joe Cocker - Soyez plus comme ça vous autres" en pointant sur la vidéo du concert de Woodstock.