Mick Jagger à Cuba en vue d'un concert des Stones

Par @Culturebox
Publié le 05/10/2015 à 18H12
Mick Jagger en concert avec les Rolling Stones le 4 juillet 2015 à Indianapolis (Etats-Unis).

Mick Jagger en concert avec les Rolling Stones le 4 juillet 2015 à Indianapolis (Etats-Unis).

© Michael Hickey / Getty Images North America / AFP

Mick Jagger était lundi en visite à Cuba. Le chanteur serait venu en repérage pour un concert des Rolling Stones dans l'île communiste, halte probable dans le cadre de leur prochaine tournée en Amérique latine. Mick, Keith, Charlie et Ron s'y produiraient pour la toute première fois.

Au cours du week-end, le chanteur de 72 ans a notamment assisté au concert de timba (genre musical proche de la salsa, ndlr) du groupe Bamboleo dans une salle de l'ouest de La Havane.

Selon le quotidien d'Etat "Granma", il s'est également promené samedi en compagnie de son fils dans les rues de la vieille ville, provoquant sur son passage l'émotion de nombreux passants et touristes.

Un concert des Stones sur l'île en 2016 ?

D'après le journal, ce "voyage privé" pourrait être lié à la préparation "du concert que les Rolling Stones projettent de donner" sur l'île communiste dans le cadre de leur tournée latino-américaine prévue début 2016.

Contactés par l'AFP, des collaborateurs du chanteur n'ont pas souhaité fournir plus de détails sur la durée ou le programme du séjour du chanteur à Cuba. Le guitariste du légendaire groupe de rock, Keith Richards, a récemment confirmé ce projet du groupe de faire étape sur l'île, en marge de la promotion de son dernier album solo.

Le rock a été longtemps prohibé par La Havane

Selon plusieurs journaux, ce concert pourrait être organisé en mars au Stade latino-américain de La Havane, le temple du baseball cubain. Le bassiste des Rolling Stones Darryl Jones était déjà venu en février dernier à La Havane pour y donner un concert avec son groupe The Dead Daisies.

Après la révolution castriste de 1959, la musique rock, considérée comme une arme de l'impérialisme américain, a été interdite pendant de longues années à Cuba, avant d'être progressivement tolérée jusqu'à s'imposer dans les médias d'Etat au cours de la dernière décennie.