Matthieu Pigasse nouveau président des Eurockéennes

Par @Culturebox
Mis à jour le 06/07/2015 à 09H33, publié le 06/07/2015 à 09H13
Matthieu Pigasse prend la présidence des Eurockéennes

Matthieu Pigasse prend la présidence des Eurockéennes

© Sébastien Bozon / AFP

Matthieu Pigasse a pris dimanche la présidence du festival des Eurockéennes de Belfort dont l'édition 2015 s'est clôturée dans la soirée. Le banquier et homme d'affaires, actionnaire du Monde et propriétaire des Inrockuptibles l'a annoncé sur place lors d'une conférence de presse.

Matthieu Pigasse , 47 ans, s'est dit "fier et heureux" de prendre la présidence de l'association Territoire de musiques qui gère les Eurockéennes. Il succède à  Jean-Marc Pautras, qui souhaitait "passer le flambeau après six ans de présidence", et lui a proposé le poste.
             
"J'ai accepté par passion absolue pour la musique, le rock et ce festival", a souligné le patron de presse, qui vient "depuis huit ans et par tous les  temps" aux "Eurocks".
 
"Ce festival est une réussite extraordinaire, l'objectif est de l'emmener encore plus loin, dans le respect des valeurs qui le fondent", a ajouté celui  qui s'affirme fan du groupe punk britannique The Clash.
Sting en clôture des Eurockéennes (5 juillet 2015)

Sting en clôture des Eurockéennes (5 juillet 2015)

© Hugo Marie / EPA / MAXPPP


Pigasse veut investir l'industrie de la musique           

Matthieu Pigasse  a affirmé vouloir "aider et accompagner" le festival. "Si on trouve de nouveaux moyens financiers, le budget augmentera, mais ce n'est pas une fin en soi", a-t-il précisé.
              
Dans une interview à paraître lundi dans les journaux régionaux du Groupe EBRA, le propriétaire des "Inrocks" s'est par ailleurs dit prêt à "investir" l'industrie de la musique, quand "le moment viendra". "On a un média papier, les Inrocks, qui sort des compilations, il y a une radio, Radio Nova, des  synergies doivent exister entre les deux", a-t-il souligné.
              
"Les Inrocks, Radio Nova, Télérama, tout est cohérent, ils ont un ADN commun qui est cette quête de sens", ajoute dans cette interview Matthieu Pigasse, qui  souhaite "continuer à construire un groupe de médias, sur tous les supports possibles d'aujourd'hui : papier, radio, scènes, mais peut-être aussi demain télévision".
              
Outre Les Inrockuptibles, Matthieu Pigasse a par ailleurs pris le contrôle, avec  Pierre Bergé et Xavier Niel réunis au sein de LML (Le Monde Libre), du quotidien Le Monde en 2010 et de l'hebdomadaire L'Obs en 2014.

Les Eurockéennes font le plein           

La 27e édition des Eurockéennes, l'un des plus importants festivals de musique actuelle de France, dont le budget s'élève à 6,8 millions d'euros, a fait carton plein avec 102.000 visiteurs de vendredi à dimanche.
 
L'ancien président Jean-Marc Pautras a souligné lors de la conférence de presse ce "bilan positif" et le "record en terme de chaleur, avec un pic jusqu'à 39 degrés", qui n'a cependant donné lieu à aucun indident notable. Pour faire face à la canicule, les organisateurs avaient installé des brumisateurs.
              
"Nous n'avions jamais rencontré un tel épisode caniculaire, mais heureusement nous l'avons pris en amont en diffusant de nombreux messages de prévention, à l'intention des festivaliers", a souligné le directeur Jean-Paul Roland.

Sting en clôture            

L'édition 2015 a été marquée vendredi par un concert exclusif des Français de Skip the Use, avec comme invités Hubert-Félix Thiéfaine, la rockeuse Hollysiz, la violoncelliste Jeanne Added et Sir Bob Cornelius Rifo, des Bloody Beetroots.
Les prestations du groupe de métal Parkway Drive et des rockeurs de Royal Blood, ainsi que l'électro de Major Lazer, ont également été remarquées.
              
C'est la star britannique Sting qui a clos dimanche soir le festival, avec des tubes de son ancien groupe The Police et d'autres de son propre répertoire.